Le responsable d’Instagram, Adam Mosseri, a annoncé que la plateforme testait une fonctionnalité qui permettrait aux utilisateurs de « bloquer » temporairement leurs comptes lorsqu’ils reçoivent des commentaires abusifs. Cela intervient après que plusieurs joueurs de football noirs de l’équipe nationale anglaise ont été harcelés par des commentaires racistes sur la plateforme après leur défaite en finale du championnat d’Europe de football.

 

Faits marquants

  • Adam Mosseri a déclaré que l’outil « limites » permettra aux utilisateurs de stopper temporairement toutes les interactions sur leur compte Instagram.
  • Le responsable de l’application a déclaré qu’Instagram a également étendu l’une de ses fonctionnalités, les « mots cachés », qui permettent aux utilisateurs de bloquer des mots-clés et des commentaires, aux messages directs.
  • Il a reconnu qu’Instagram doit fournir un meilleur travail pour détecter les discours de haine, disant qu’il a marqué par erreur certains rapports de commentaires racistes comme étant « bénins ».

Citation clé

« Nous avons plus à faire sur les deux fronts – plus à faire pour empêcher le racisme et les discours de haine d’être diffusés sur la plateforme en premier lieu et plus à faire pour construire des outils qui permettent aux victimes de ces commentaires de se défendre », a déclaré Adam Mosseri sur Twitter.

Contexte clé

Après la défaite de l’Angleterre contre l’Italie lors du championnat d’Europe de football, trois des joueurs noirs de l’équipe, Bukayo Saka, Marcus Rashford et Jadon Sancho, ont reçu des commentaires haineux et racistes sur de multiples plateformes de réseaux sociaux, comme Facebook, Instagram et Twitter, ce qui a conduit le Premier ministre britannique Boris Johnson et le prince William à dénoncer les commentaires en ligne. La semaine dernière, le joueur de football Bukayo Saka a répondu à la haine dans une longue déclaration, affirmant que les réseaux sociaux ne faisaient pas « assez pour arrêter ces messages haineux ».

Nombre important

6,3 millions. C’est le nombre de passages de discours haineux supprimés d’Instagram entre janvier et mars, selon Facebook. Sur Facebook, 25 millions de discours haineux ont été supprimés pendant la même période.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Kimberlee Speakman

<<< À lire égalemenet : Les plus belles plages au monde selon les utilisateurs d’Instagram >>>