« The Governance of China », un titre évocateur pour le dernier ouvrage du Président Chinois Xi JinPing. Si la volonté de faire rentrer la Chine dans une nouvelle ère « afin d’édifier une société de moyenne aisance » est claire, moins connue est l’ambition de redonner à la culture chinoise sa place « millénaire ». La Nouvelle Route de la Soie apparaît alors comme un moyen efficace de faire rayonner un nouveau Soft Power made in China : 软实力, littéralement – la force (力) souple (软) qui agit sur le réel (实). Retour sur ces enjeux dans le pays qui compte déjà plus de 3000 chaînes de télévision …

 

Les Nouvelles Chaînes de la Nouvelle Route de la Soie

La Nouvelle Route de la Soie s’accompagne de fait de nombreux programmes de coopération entre différentes chaines de divers pays. « Un accord à la forme plutôt simple : la Chine apporte le contenu, les pays partenaires mettent à disposition leurs ondes », rapporte Mathilde Aubinaud, experte en communication qui voyage souvent en Chine. Dans le monde de l’audio-visuel chinois, le succès peut aller très vite. Responsable des relations Chine Moyen-Orient pour la Route de la Soie, Moundhir Sajjad Bechari est arrivé en Chine en 2013. Il dirige depuis peu le programme des Chaines de la Nouvelle Route de la Soie pour le Moyen-Orient. « Il est très important de dire que je n’ai jamais voulu vivre en Chine. Je suis venu en Chine pour des vacances, cela fait quatre ans et j’y suis encore ! ». Un succès remarquable pour ce jeune franco-marocain originaire de Maubeuge. Ces nouvelles chaînes, nous décrit-il, comportent 3 volets : des documentaires, un volet économique qui comprend l’étude de Case Study et enfin des interviews sur les relations Chine et autres pays signataires de la nouvelle route. Le jeune universitaire travaille aussi avec CCTV, la chaîne nationale du pays. « Mais ce projet de chaîne n’est pas unique », souligne-t-il. Car cette nouvelle route inclue aussi des pays n’ayant pas de rapport historique avec la véritable Route de la Soie à l’instar de l’Uruguay et même Trinité-et-Tobago. Il existe en fait des projets similaires pour quasiment tous les pays qui font partie de l’accord. Qu’en est-il de la France ?

 

Moundhir Bechari, Responsable des relations Chine Moyen-Orient pour la Route de la Soie

 

« France, mon Amour » – Du Soft Power Français en Chine ?

A compter du 18 décembre 2018, la plateforme chinoise Viva lancera une nouvelle chaine « France Mon Amour ». Son but : promouvoir la culture française en Chine, attirer les touristes, les investisseurs, les chercheurs et les universitaires et aider les entreprises à vendre sur le plus grand marché du monde. Autrement dit, promouvoir les relations franco-chinoise ou 中法关系. La chaîne pourra être visionnée par plus 180 millions de Chinois, environ trois fois le nombre de français. Moundhir Sajjad Bechari, expert des médias en Chine et écrivain sur les relations Chine Moyen-Orient, souligne que la France « bénéficie incontestablement d’une image positive en Chine. C’est un rêve pour de nombreux chinois qui ne l’ont pourtant jamais visitée. » Le contenu est quant à lui diversifié : des films, séries sur des thématiques variées comme les plus beaux villages de France. Néanmoins, comme tout contenu en Chine, les documentaires sont bien sûr soumis à vérification par le State Administration of Radio, Film and Television of People’s Republic of China. Rien n’est laissé au hasard, même pour la France.

 

French President Emmanuel Macron (L) and Chinese President President Xi Jinping(Photo by Mark Schiefelbein – Pool/Getty Images)

 

Théorie audio-visuelle de Postman appliquée à la Chine

« Se distraire à en mourir ». Un ouvrage pionner de la sociologie des médias par l’ancien professeur de New-York Université Neil Postman. La Chine serait-il le pays où se réalise sa prophétie ? Dans son livre, Postman a déclaré que le monde contemporain était mieux reflété par le Brave New World d’Aldous Huxley, dont le public était oppressé par l’amusement, que par le monde d’Orwell où le public est directement contrôlé par l’Etat. Postman considère la télévision comme le ” soma ” actuel , la drogue de plaisance de Brave New World, au moyen de laquelle les droits des citoyens sont échangés pour le divertissement des consommateurs. Autre idée essentielle du livre : “la forme fait le contenu“. Un média particulier ne peut contenir qu’un certain niveau d’idées qui lui est propre. La forme du média fabrique le contenu de l’information. Autrement dit, le fait de traiter une information en moins de 20 secondes lors d’un journal télévisé rend son contenu lui-même limité. Et Postman note une accélération générale de celle-ci ainsi qu’une réduction de la densité informationnelle. En Chine, la télévision laisse progressivement place aux visionnages sur les tablettes et smartphones. Toujours plus rapide mais aussi toujours plus courte, l’information en Chine n’en est que plus éphémère. Les Portes Chaudes (热门), expression chinoise pour parler d’une information qui est en vogue, ne le restent donc pas longtemps.