L’expression “Ok Boomer” fleurit sur les réseaux sociaux. Cette provocation de la part des jeunes envers les personnes ayant grandi dans les 30 glorieuses évoque un conflit générationnel. Et stigmatise des désaccords notamment sur la question du climat. 

Sur Twitter, des internautes ont tenté de donner une traduction à l’expression : “Fort bien, l’ancien”, ou encore “d’accord senior”. L’expression “Ok Boomer” s’est fait une place au soleil sur la plage des expressions populaires sur les réseaux sociaux. La locution est notamment utilisée pour balayer avec dédain des arguments ou opinions jugées en décalage avec l’époque actuelle, ou méprisante à l’égard des jeunes. Elle émane souvent du clavier des jeunes générations – les “millenials” entre autres – pour moquer les propos de leurs ainés  – notamment les “baby boomers”. 


L’expression a eu un bond de notoriété en novembre dernier lorsqu’une parlementaire néo-zélandaise du “Green Party” Chlöe Swabrick, 25 ans a utilisé l’expression en s’adressant à un de ses collègues de l’assemblée qui cherchait à la déstabiliser alors qu’elle prenait la parole. 

51% voit en l’expression “Ok Boomers” un moyen de se faire entendre par les plus âgés

Mais “Ok Boomer” n’est pas qu’un simple meme de plus. Il est un véritable cri de ralliement d’une partie de la jeunesse incomprise par leurs ainés. Selon Student pop 35% voient en cette expression un cri de ralliement d’une génération qui en a ras-le-bol des critiques prononcées par les Boomers et 16% un moyen de se faire entendre par les plus âgés. Souvent décriées et incomprises, les jeunes générations ont trouvé en cette expression, un moyen de faire entendre leur voix afin de mettre en avant leurs revendications auprès d’une génération qui ne les comprend pas.

81% des millennials pensent que le climat est la cause principale de ce mouvement

Le climat (81%), le salaire & les aides (55,7%), le gouvernement (41,1%) et le logement (30,5%) sont les revendications principales des millennials envers les Baby Boomers. Aujourd’hui, les millennials ne se sentent plus en phase avec leurs aînés (Plus de 47% des millennials se sentent incompris par les Baby Boomers). En effet, les millennials cherchent de plus en plus à s’engager et faire entendre leur voix.

51% des millennials cherchent à s’engager dans des associations sur le climat

Aujourd’hui, les millennials souhaitent être actifs en s’engageant pour des causes qui leurs sont chères. En effet, d’après l’étude Student Pop menée auprès de 250 étudiants, les nouvelles générations cherchent de plus en plus à être actifs et mener des actions concrètes. Plus de 36% mettent en avant leurs revendications sur les réseaux sociaux tandis que 32% assistent déjà à des sommets et des conférences. Les jeunes générations s’engagent dans un nouveau combat plus sociétal qu’économique. En effet, jugés trop individualistes par les Baby boomers, les millennials leur montrent le contraire en criant leurs revendications au monde qui les entoure.

En effet, les jeunes générations n’ont plus les mêmes attentes au niveau environnementales et sociétales. Aujourd’hui, les idoles des jeunes ont changé. Ils se tournent beaucoup plus vers des personnalités comme Greta Thunberg car ces personnalités représentent les valeurs d’aujourd’hui. Des valeurs environnementales et tournées vers un futur plus responsable.

Lire aussi : Le Conflit Inter-Générations, Une Fatalité ?