Les résidents de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie pourront voyager librement entre les deux pays sans avoir besoin d’être placés en quarantaine à partir du 19 avril, a annoncé mardi la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, en soulignant le succès des deux pays dans la quasi élimination de la transmission communautaire du virus à l’intérieur de leurs frontières.

 

Faits marquants

  • À partir du 19 avril, les Australiens seront libres de se rendre en Nouvelle-Zélande sans quarantaine obligatoire, a annoncé Mme Ardern lors d’une conférence de presse.
  • Alors que les Néo-Zélandais peuvent entrer en Australie sans restrictions depuis octobre, Wellington n’a pas autorisé les Australiens à faire de même en raison de la récurrence des cas de Covid-19 en Australie.
  • Les Australiens qui prévoient de se rendre en Nouvelle-Zélande par avion devront réserver un « vol de zone verte », qui ne sera ouvert qu’aux passagers ayant séjourné en Australie au cours des 14 derniers jours.
  • Des vols spécifiques en provenance de certains États australiens pourront être suspendus en cas d’apparition d’un foyer local du virus dans cet État.
  • Mme Ardern a toutefois concédé que les deux pays auront le droit de fermer leurs frontières à brève échéance si nécessaire et a fait remarquer que les gens devront prévoir la possibilité que leurs voyages soient perturbés en cas d’épidémie.

 

Citation clé

« C’est un jour passionnant. La bulle trans-Tasman représente le début d’un nouveau chapitre dans notre réponse et notre rétablissement de la Covid-19, un chapitre pour lequel les gens ont travaillé si dur, et cela rend la Nouvelle-Zélande et l’Australie relativement uniques », a déclaré Mme Ardern.

 

Chiffre surprenant

0. C’est le nombre total de cas de transmission communautaire que l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont rapporté au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de suivi Covid-19 de leurs gouvernements. Selon l’Université Johns Hopkins, l’Australie a signalé 81 nouveaux cas de Covid-19 au cours de la semaine écoulée, tandis que la Nouvelle-Zélande en a signalé 14, dont la quasi-totalité a été détectée chez des voyageurs entrants qui sont en quarantaine.

 

Contexte clé

La Nouvelle-Zélande et l’Australie ont réussi à pratiquement éradiquer la propagation locale de la Covid-19 en mettant en place des mesures de confinement parmi les plus strictes au monde au début de la pandémie, en plus d’une surveillance étroite des nouveaux cas et d’une quarantaine obligatoire pour toute personne voyageant dans le pays. Grâce à ces mesures, la Nouvelle-Zélande n’a signalé que 26 décès et l’Australie 909 décès dus à la Covid-19. À l’exception de quelques petits foyers, la Nouvelle-Zélande ne compte pratiquement plus de cas depuis juin de l’année dernière, ce qui a permis à la population de reprendre les rassemblements publics et les activités normales.

L’Australie, en revanche, a dû faire face à des épidémies peu fréquentes dans la communauté, ce qui l’a obligée à mettre en place périodiquement des mesures de confinement strictes. Toutefois, la rapidité des mesures de confinement a permis au pays d’éviter que les cas de transmission communautaire ne se transforment en une épidémie de grande ampleur.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Siladitya Ray

<<< À lire également : Il y a un an, le Covid-19 | L’histoire des coronavirus, de 1930 à aujourd’hui >>>