Harvey Weinstein, le magnat du cinéma déshonoré par ses condamnations pour agression sexuelle, fait face à six nouvelles accusations d’agression sexuelle à Los Angeles, y compris des allégations de viols remontant à 2004.

 


Faits marquants :

  • Le procureur de Los Angeles a fait part de son intention d’extrader M. Weinstein de New York, où il purge une peine de 23 ans de prison pour viol au troisième degré et deux condamnations pour actes sexuels criminels, vers Los Angeles pour qu’il puisse être jugé pour les nouvelles accusations.
  • Les nouvelles affaires comprennent trois chefs d’accusation, chacun concernant un viol ainsi qu’un acte sexuel oral imposé à deux victimes, entre 2004 et 2010.
  • Weinstein doit maintenant faire face à un total de 11 accusations d’agressions sexuelles à Los Angeles, toutes perpétrées entre 2003 et 2013.
  • L’audience pour l’extradition de M. Weinstein a été fixée au 11 décembre 2020 à Buffalo, dans l’État de New York.
  • 100 femmes se sont présentées pour accuser M. Weinstein d’agression et d’abus sexuels alors qu’il était en procès à New York. Parmi ces dernières, six ont témoigné lors de son procès.

 

Contexte général :

  1. Weinstein a plaidé non coupable pour cinq chefs d’accusation à New York et a toujours nié que ses rapports sexuels étaient autres que consensuels. Le jury, après l’avoir déclaré non coupable d’agression sexuelle prédatrice et de viol au premier degré, l’a reconnu coupable des trois chefs d’accusation moins graves (précédemment cités) et il a été condamné le 11 mars 2020. Les accusations portées contre M. Weinstein ont donné suite à des révélations choquantes publiées par le New Yorker et le New York Times en 2017 qui ont dévoilé des décennies d’abus sexuels et ont déclenché le mouvement #MeToo.

À ce sujet, selon un sondage publié la semaine dernière, depuis le début du mouvement #MeToo, qui jouit désormais d’une renommée mondiale, seuls 45 % des hommes et 28 % des femmes qui travaillent dans l’industrie du divertissement estiment qu’il y a eu une amélioration dans la lutte contre les abus de pouvoir inhérents à cette industrie.

Enfin, Jackie Lacey, le procureur du comté de Los Angeles a déclaré : « Je voudrais témoigner toute ma reconnaissance aux premières femmes qui ont signalé ces crimes, car grâce à leur courage, de nombreuses autres victimes ont trouvé la force de se manifester ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Daniel Cassady

<<< À lire également : Le Plan De Marlène Schiappa Contre Les Violences Sexuelles >>>