Les nouvelles commandes chez Tesla ont fait un bond de 44 % au troisième trimestre pour atteindre le niveau le plus élevé de l’histoire de l’entreprise.

 

Ce rebond est dû à la nouvelle usine de Tesla en Chine ainsi qu’à la production du constructeur qui a reprit après un ralentissement au premier semestre déclenché par la pandémie de Covid-19. Cependant, si Tesla veut atteindre l’objectif de 500 000 commandes cette année, fixé par Elon Musk, elle devra produire davantage de véhicules.

 

Selon un communiqué, l’entreprise a livré 139 300 voitures et crossovers à ses clients dans le monde entier entre le début de l’année et le 330 septembre 2020, contre seulement 97 000 véhicules à la même période l’année dernière. De plus, ce chiffre a dépassé le précédent record trimestriel (décembre 2019) de 112 000 livraisons de véhicules. De même, la production des usines Tesla de Fremont en Californie, et de Shanghai est estimée à 145 036 véhicules, ce qui est également le plus haut niveau que l’entreprise ait connu. 

L’entreprise basée à Palo Alto en Californie, n’a fourni aucun détail sur ses ventes sur les différents marchés, en particulier celui des États-Unis et de la Chine. Elle a seulement noté qu’ : « En termes de ventes journalières, le stock de véhicules neufs a encore baissé au troisième trimestre alors que nous continuons à améliorer notre service de livraison ».

 

Néanmoins, bien que le chiffre des livraisons trimestrielles – qui comprenait 124 100 unités du modèle 3 et du modèle Y ainsi que 15 200 unités du modèle S et du modèle X – soit élevé, il reste inférieur à certaines prévisions. En effet, Joseph Spack, l’analyste des actions de RBC Capital Markets, avait prévu que les livraisons trimestrielles atteindraient 144 600 véhicules, soit environ 5 000 véhicules de plus que le chiffre réel. Alors que le consensus d’analyste avait prévu 137 000 véhicules, chiffre qui n’a pas été atteint non plus.

Tesla
Source : Tesla

Elon Musk, quant à lui reste positif. En effet, lors de l’événement « Battery Day » de Tesla le mois dernier, il a déclaré : « En 2019, nous avons enregistré une croissance de 50 % et je pense que nous nous en sortirons plutôt bien en 2020. Je pense d’ailleurs que nous pourrons enregistrer entre 30 et 40 % de croissance, malgré ce contexte très compliqué ».

 

Côté chiffres, Le but de cette année est la livraison d’à peu près 514 000 véhicules. Étant donné que le nombre de livraisons effectuées au cours des trois premiers trimestres de l’année s’élèvent à 318 446 véhicules, l’entreprise doit expédier 181 554 véhicules au cours des trois derniers mois de 2020 pour atteindre le demi-million de commandes livrées.

Nick Shields, analyste principal des actions de la société de recherche en investissement Third Bridge, a déclaré : « À ce stade, il semble clairement improbable que Tesla atteigne son objectif annuel d’un demi-million de véhicules livrés cette année ». En effet, bien que le PDG de Tesla ait souligné à plusieurs reprises qu’elle allait dépasser le demi-million de véhicules livrés cette année, l’entreprise a cessé de déclarer sur son site web qu’elle allait dépasser ce chiffre.

 

Enfin, il est indéniable que l’ouverture de l’usine chinoise de Tesla en janvier a considérablement augmenté la capacité de production de l’entreprise, ce qui indique que de nouvelles livraisons ainsi que de nouveaux records de production trimestriels pourraient être attendus au cours des mois à venir. De plus, Tesla doit publier ses résultats financiers du troisième trimestre dans les prochaines semaines, ce qui nous donnera davantage de visibilité pour les prévisions des mois à venir.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Alan Ohnsman

<<< À lire également : La Tesla Électrique À 25 000 Dollars Signe La Fin Des Véhicules À Essence >>>