Le président Joe Biden a déclaré avoir reçu une lettre « très généreuse » laissée à la Maison Blanche par l’ancien président Donald Trump, mais n’a pas détaillé le contenu de cette lettre, qui est l’un des rares gestes traditionnels des présidents sortants auxquels Donald Trump a effectivement participé.

 

Principaux faits

  • Joe Biden a déclaré que la lettre était « privée » et qu’il ne voulait pas discuter des détails avant d’avoir parlé avec Donald Trump.
  • Donald Trump a évité pratiquement toutes les coutumes auxquelles un président sortant prend habituellement part, comme assister à l’investiture de son successeur, préférant opter pour un départ matinal vers Mar-a-Lago sur son dernier vol Air Force One en tant que président.
  • Donald Trump n’a même pas parlé à Joe Biden depuis les élections, et ne l’a pas mentionné par son nom lorsqu’il a reconnu qu’il n’avait pas été réélu.

 

Citation importante

« Le président a écrit une lettre très généreuse », a déclaré Joe Biden. « Parce que c’était privé, je n’en parlerai pas tant que je ne lui aurai pas parlé. Mais c’était très généreux ».

 

Le contexte

Laisser des lettres au prochain président est devenu une tradition chez les présidents modernes, à commencer par Ronald Reagan. Donald Trump aurait aimé la lettre manuscrite que le président Barack Obama lui avait laissée lorsqu’il a pris ses fonctions il y a quatre ans. La lettre la plus connue est peut-être celle du président George H.W. Bush au nouveau président Bill Clinton en 1993, après que Bill Clinton eut battu George H.W. Bush, l’empêchant d’exercer un second mandat. Dans cette lettre, George H.W. Bush disait à Bill Clinton qu’il était « notre président » et qu’il « [le] soutenait fermement ».

Joe Biden a fait ces commentaires alors qu’il signait des décrets exécutifs lors de sa première visite dans le Bureau ovale en tant que président. Parmi les actions qu’il a entreprises, il a notamment rejoint l’Accord de Paris sur le climat et a rendu obligatoire le port de masques sur tous les territoires fédéraux. La Maison Blanche a été nettoyée en profondeur avant que Joe Biden ne s’installe dans le bâtiment, étant donné que l’administration Trump ne suivait pas souvent les directives de Covid en matière de santé.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Nicholas Reimann

 

<<< À lire également : L’attachée de presse de Joe Biden, Jen Psaki, promet « transparence et vérité » >>>