L’ancien président Donald Trump lancera sa propre plateforme de médias sociaux d’ici deux ou trois mois, a déclaré dimanche l’un de ses principaux conseillers, promettant que ce sera « le ticket le plus populaire dans les médias sociaux », après avoir été banni de Twitter, Facebook et d’autres plateformes.

 

Principaux faits

  • S’adressant dimanche à #MediaBuzz de Fox News, Jason Miller, porte-parole de la campagne 2020 de Donald Trump, a déclaré que l’ancien président reviendrait dans les médias sociaux dans « environ deux à trois mois sur sa propre plateforme ».
  • Jason Miller a déclaré que Donald Trump avait eu « beaucoup de réunions de grande importance » à Mar-a-Lago avec « de nombreuses » entreprises qui ont abordé l’ancien président pour travailler ensemble sur une plateforme de médias sociaux.
  • Jason Miller a affirmé que la nouvelle plateforme « allait être grande », avec des dizaines de millions d’utilisateurs, mais il n’a fourni aucun détail ferme.

 

Citation importante

« C’est quelque chose qui, je pense, sera le ticket le plus populaire dans les médias sociaux », a déclaré Jason Miller dimanche. « Cela va complètement changer les règles du jeu, et tout le monde attendra de voir ce que Donald Trump va faire exactement. Ce sera sa propre plateforme ».

 

Le contexte

À la suite de l’attaque du 6 janvier contre le Capitole, un certain nombre de sociétés de médias sociaux avaient banni l’ancien président de leurs plateformes en invoquant des inquiétudes concernant une nouvelle incitation à la violence. Twitter, la plateforme préférée de longue date de Donald Trump, a suspendu définitivement son compte le 8 janvier après avoir déterminé que ses tweets après les émeutes étaient « hautement susceptibles d’encourager et d’inspirer les gens à reproduire les actes criminels qui ont eu lieu au Capitole américain le 6 janvier ». Un comité d’examen de l’entreprise décidera si son expulsion de Facebook et Instagram sera permanente, tandis que YouTube a indiqué que la suspension de son compte pourrait être levée. Donald Trump a largement évité les apparitions et les déclarations publiques depuis la cessation de ses fonctions – à l’exception d’un discours de longue haleine lors d’une conférence conservatrice en février et de quelques communiqués de presse que Jason Miller a vanté dimanche comme « obtenant presque plus d’attention » que tout ce que Donald Trump n’a jamais tweeté.

La plateforme de médias sociaux conservatrice Gab, qui a créé un compte Donald Trump que Jason Miller a qualifié en février de « faux », a fustigé le nouveau projet de Donald Trump dans des tweets désormais supprimés, affirmant : « Si cela fonctionne comme la campagne 2020, ce sera un échec complet et total. Aucun app store. Aucun fournisseur d’hébergement. Aucun processeur de paiement. Aucune liberté d’expression. Bonne chance ! ». En quelques minutes, le compte Twitter de Gab n’était plus actif.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jonathan Ponciano

 

<<< À lire également : Donald Trump exhorte ses partisans à se faire vacciner >>>