Grâce à un confinement strict, des restrictions de voyage et des tests à grande échelle, la Nouvelle-Zélande n’a signalé aucun nouveau cas de coronavirus depuis 17 jours et n’a aucun cas actif. Le pays prévoit de lever la quasi-totalité de ses mesures de restriction ce mardi.

Le dernier cas transmis au sein de la population s’est produit il y a 40 jours et les hôpitaux néo-zélandais n’ont actuellement aucun cas de COVID-19. À partir de mardi, le pays autorisera la réouverture des écoles et des bureaux sans aucune restriction sur les déplacements internes ou la densité des rassemblements, bien que les déplacements internationaux restent limités, selon CNN. 


« Cette absence de restrictions dépend fortement du rôle que joueront nos contrôles aux frontières pour empêcher le coronavirus d’entrer », a déclaré le Premier ministre Jacinda Ardern lors d’une conférence de presse lundi, « le virus sera présent dans notre monde pendant un certain temps encore ».

La Nouvelle-Zélande a connu l’un des confinements les plus stricts et les plus précoces : avec aucun décès et un peu plus de 100 cas à la mi-mars, le pays a fermé toutes les entreprises non-essentielles, les écoles (bien que les enfants des travailleurs essentiels ont pu continuer à y aller) et a annulé tous les rassemblements et événements. 

Du 24 mars au 9 avril, le pays est entré dans sa période de confinement la plus stricte, autorisant les travailleurs non-essentiels à ne quitter leur domicile que pour des exercices physiques essentiels à proximité de leur domicile. 

Adern a également déclaré que la Nouvelle-Zélande a l’un des taux de dépistage par habitant les plus élevés au monde. 

« Nous sommes convaincus d’avoir éliminé la transmission du virus en Nouvelle-Zélande pour l’instant, mais l’élimination n’est pas un instant, c’est un effort constant », a déclaré Ardern le 7 juin.

Dans le cadre de la réduction du pays au niveau d’alerte 1, les citoyens ne sont pas limités dans leurs mouvements personnels, mais sont encouragés à « garder une trace de leurs déplacements » et les autorités s’efforceront de procéder à une recherche rapide des contacts pour tout nouveau cas identifié. 

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alexandra Sternlicht

<<< À lire également : Les Pays Dirigés Par Les Femmes Ont-Ils Mieux Réagi Face À La Pandémie >>>