Lorsqu’Apple a annoncé que l’iPhone 12 serait compatible avec la 5G, les analystes s’attendaient à ce que l’entreprise connaisse ce que l’on appelle un « supercycle de mise à niveau », dans lequel la demande latente pour le smartphone se débloquerait, ce qui lui donnerait un énorme coup de pouce commercial.

 

Ces attentes semblent avoir été satisfaites. Gartner rapporte que les ventes d’iPhone ont fait un bond au dernier trimestre 2020, faisant de cet appareil le smartphone le plus vendu au monde. Apple n’a plus occupé cette position depuis le quatrième trimestre 2016, la place de numéro un mondial étant généralement revendiquée par Samsung.

Gartner estime qu’Apple a vendu près de 80 millions d’iPhone au quatrième trimestre, revendiquant près de 21% de part de marché. Le numéro 2 Samsung a vendu plus de 62 millions de téléphones, ce qui lui donne un peu plus de 16% de part de marché pour le trimestre. La croissance de Samsung d’un trimestre à l’autre a diminué de près de 12 %, tandis que celle d’Apple a augmenté de près de 15 %.

La situation était similaire pour les ventes aux États-Unis, où Apple a longtemps eu une longueur d’avance sur Samsung. Gartner estime qu’Apple a vendu plus de 28 millions d’iPhone au quatrième trimestre, soit une croissance impressionnante de 90 % en glissement trimestriel. En comparaison, Samsung en a vendu plus de 7 millions, ce qui représente une baisse de 25 % en glissement trimestriel.

La hausse d’Apple survient malgré le report de la date de lancement de la gamme iPhone 12 à la fin du mois d’octobre en raison de la pandémie. La nouvelle gamme Galaxy S21 de Samsung a été lancée à la mi-janvier.

Gartner note également que Samsung a subi un déclin d’une année à l’autre en 2020, mais qu’il a conservé sa position de numéro 1 mondial pendant toute l’année. Samsung a vendu plus de 235 millions de téléphones en 2020, contre près de 200 millions pour Apple.

Apple a enregistré des ventes record de 111,4 milliards de dollars (91,7 milliards d’euros) au cours du quatrième trimestre de l’année dernière. C’est la première fois que le chiffre d’affaires a dépassé la barre des 100 milliards de dollars (82,3 milliards d’euros), dont 65,6 milliards de dollars (54 milliards d’euros) proviennent des ventes d’iPhone.

Le succès d’Apple n’a pas été égalé par le reste du secteur. Selon Gartner, les ventes mondiales de smartphones ont chuté de 5,4 % au quatrième trimestre et de 12,5 % sur l’ensemble de l’année. Apple a été en retard sur la 5G, car la plupart des concurrents disposaient déjà d’appareils pouvant fonctionner sur les réseaux les plus récents lorsque l’iPhone 12 a été lancé.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Dwight Silverman

<<< À lire également : Apple dévoile un nouveau design de l’appareil photo de l’iPhone >>>