Quel manager n’a jamais été confronté à cette question de ses équipes « s’il vous plait … dessine-moi un mouton » ? Le management repose sur l’art de l’adaptation et la nécessité de trouver des réponses ou solutions, d’aider ses équipes à passer des obstacles. La gestion des ressources humaines est régulièrement d’une grande complexité et l’entreprise le lieu de multiples rencontres inimaginables au départ. Le Petit Prince devrait être le livre chevet de nombreux managers qui s’interrogent face à la diversité des profils et avis auxquels ils doivent faire face. Pour progresser dans l’intelligence collective, il faut absolument apprendre à connaître les autres. Grâce à cet apprentissage, les chemins les plus ardus deviennent plus praticables.

 


Apprivoiser

Pour découvrir les autres, le petit Prince va quitter son astéroïde B 612. Comme un manager, il doit sortir de sa coquille et de son confort pour partir à la rencontre des autres. Saint Exupéry écrivait que « tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé ». Dans un monde où la confiance doit se donner, établir et maintenir des connexions est primordiale. Une équipe se façonne au fil du temps et se révèle quand les crises surgissent. Ainsi, alors que l’humanité a rencontré une situation sans précédent avec la Covid, l’amplification du télétravail a accru ce rôle du manager de devoir maintenir le lien avec ses coéquipiers. En permanence, une équipe doit savoir s’inventer de nouveaux repères dans un monde qui se transforme. Pour apprivoiser, il faut chaque jour trouver les bons mots pour rassurer, motiver, orienter ou conseiller.

 

Souder

Dans le management moderne,  plus une équipe sera soudée, plus son envie de résoudre les problématiques par de l’intelligence collective sera forte. Grâce au partage d’idées, elle aura envie de progresser ensemble. Comme Saint Exupéry, tout le monde aimerait « commencer cette histoire à la façon d’un conte de fée ». Pour faire passer un message, il vaut mieux avoir un message clair et compréhensible. Les questionnements cimentent les relations et sans cesse la multiplicité des caractères permet de franchir de nouvelles étapes. Comme l’allumeur de réverbère, il faut savoir « s’occuper d’autre chose que de soi-même » pour progresser. En donnant du sens, les liens d’une équipe se renforcent et deviennent plus solidaire. Souder encourage le fait d’apprendre à oser et donne une plus forte identité collective.

 

Entraîner

Par de l’autonomie, du positif,  de la bienveillance et de la rigueur une complicité avec une équipe se développe. Saint Exupéry disait aussi « Quand tu te donnes, tu reçois plus que tu ne donnes. Car tu n’étais rien et tu deviens. » C’est grâce à tous ces rouages assemblés que l’effort peut se démultiplier en s’entraînant les uns et les autres. Progresser devient moins dur dans cet environnement où l’encouragement et la reconnaissance sont primordiaux. En s’engageant soi-même, le manager peut engager les autres. Avec ses valeurs, il doit montrer l’exemple et donner à chacun l’envie d’apprendre. En informant, il est possible d’impliquer et de donner de nouvelles perspectives.

 

Avec une ambiance de travail saine et responsabilisante, le management est plus aisé. En étant surprenant, Saint Exupéry a compris le Petit Prince :

« – Ça c’est la caisse. Le mouton que tu veux est dedans.

Mais je fus bien surpris de voir s’illuminer le visage de mon jeune juge :

– C’est tout à fait comme ça que je le voulais ! »

Et plus jamais il ne fut seul tant cette histoire le marqua à jamais. Pour transformer, il faut savoir s’inspirer de cette simple boîte.

 

<<< A lire également : Trois Nouvelles Orientations Pour Le Management >>>