Les collaborateurs stars, ces employés, cadres ou freelances très performants sont une aubaine pour les entreprises. Mais ils peuvent aussi attiser de la jalousie au sien des équipes, voire abuser de leurs conscience de leur “supériorité” dans l’open-space. Le cabinet Robert Half propose 3 conseils pour bien gérer ces salariés particuliers. 

Des vestiaires des plus grands clubs de foot aux salles de classe des grandes écoles en passant par les salles de marché, chaque groupe qui doit réaliser un travail collectif sait qu’il peut s’appuyer sur son “collaborateur star”. Soit celui ou celle qui par son charisme, ses connaissances, ses compétences ou son entregent va se positionner au-dessus de la mêlée de ses semblables. Et parvenir à résoudre les problèmes les plus épineux. Mais parfois, tant sur un terrain de sport que dans un open-space, ces fortes personnalités peuvent devenir ingérables et porter préjudice au bon fonctionnement de l’équipe… Comment gérer ce haut talent en entreprise ? Robert Half propose trois grands axes de réponse : les collaborateurs « stars » doivent finalement être soumis à un équilibre subtil entre les mettre suffisamment au défi pour qu’ils souhaitent s’investir un maximum, tout en tempérant leurs excès de zèle vis-à-vis des autres collaborateurs.


Lire aussi : Quand L’Ego Est Un Frein À La Performance Des Entreprises

  1.   Faire preuve de reconnaissance et d’adaptabilité

Un manager doit le plus possible adapter son management au profil des membres de ses équipes en veillant à ne pas faire de favoritisme. Cela est d’autant plus vrai avec les collaborateurs « stars », ces talents de l’entreprise peuvent être plus compliqués, plus exigeants.  Ceux-ci ont souvent besoin d’un traitement particulier, notamment lorsqu’ils traversent des périodes de doute dans leurs carrières.  Il est important de leur apporter une attention particulière et démontrer de la considération pour leur travail. Ces « stars » de l’entreprise souhaitent constamment, et plus que les autres, développer et affiner leurs compétences. Il est donc important qu’un manager se montre attentif à leurs besoins tout en leur proposant de nouveaux défis, pour assurer leur bien-être et la qualité de leur travail.

 

  1.   Considérer leur talent en leur offrant divers avantages

 

Ces collaborateurs sont précieux pour l’entreprise. Il ne faut pas hésiter à leur garantir des avantages afin de jouer sur la rétention de leur expertise : flexibilité des horaires, packages de rémunérations, avantages sociaux, etc. D’autant que les concurrents sont à l’affût de ces profils. Ils n’hésiteront pas à entrer en contact avec les talents d’une entreprise afin de leur proposer des offres particulièrement attractives. Attention, il est primordial de ne pas faire savoir les traitements de faveur réservés à ces salariés recherchés, au risque de mécontenter les collaborateurs et de créer un sentiment d’inéquité des traitements au sein de l’équipe.

 

  1.   Développer leurs compétences

 

La confiance d’un manager en ses équipes est le meilleur outil pour retenir ses collaborateurs. Ceci est d’autant plus important vis-à-vis d’un collaborateur « star ». La rémunération n’est clairement pas le seul critère sur lequel les managers doivent se concentrer en priorité pour éviter la fuite de leurs talents. Il est nécessaire de faire monter en compétences et responsabilités les talents les plus précieux et leur proposer de nouvelles opportunités au sein de l’entreprise. Leur formation permettra de les fidéliser puisqu’ils se sentiront redevables de leur gain en compétences. Il est impératif de bien cultiver la raison d’être des talents pour les intégrer dans la vision à long-terme de l’entreprise. Ces profils spécifiques ont besoin d’une stimulation constante pour continuer d’exceller dans leurs métiers.