Robuste et légère, tels sont les deux adjectifs qui caractérisent cette création signée Richard Mille. L’horloger français, créateur éponyme de la manufacture suisse qui propose des modèles aussi complexes que luxueux, propose un modèle de montre ayant un objectif bien précis : se faire oublier lorsqu’on la porte au poignet.
 
 
Ce qui pourrait sembler paradoxal pour une montre aussi chère se révèle être plein de bon sens quand on comprend la finalité de la démarche : les sportifs de haut niveau, souvent embarqués dans des conditions extrêmes et où le corps est aux limites de ses capacités, ont absolument besoin d’être libres de leurs mouvements tout en possédant des équipements robustes face aux chocs et aux accélérations.
 
 
De ce constat, l’horloger a souhaité développer un modèle extrêmement léger (seulement 32 grammes, le modèle le plus léger proposé par la marque à ce jour), robuste (grâce à la combinaison de matériaux composites TPT®, de titane grade 5 avec traitement DLC noir et du bracelet élastique, lui aussi le plus léger jamais créé par la marque). Pour cela, Richard Mille s’est entouré de sportifs de différents domaines très exigeants à ce niveau tels que Fernando Alonso et Kimi Raikkonen (Formule 1), le pilote de rallye Sebastien Ogier, le skieur français Alexis Pinturault ou encore les athlètes Wayne Van Niekerk et Mutaz Essa Barshim.
Le calibre CRMA7 (mouvement squelette à remontage automatique), disposé dans le boitier d’un diamètre de 38,7mm x 47,25 mm, permet à cette dernière de bénéficier d’une réserve de marche de 50 heures et une étanchéité jusqu’à 30 mètres, idéal lors de vos sorties en mer pour une plongée de loisir sans avoir à enlever votre précieux garde-temps.
 
 
Pour la plupart des athlètes cités, l’horloger a même créé un modèle spécifique pour chacun d’entre eux, avec des couleurs différentes pour être en parfaite harmonie avec ces champions de leur discipline. Son coût ? 155 500€ TTC.