Chaque année, à peu près à cette époque, nous attendons avec impatience une nouvelle collection d’instruments d’écriture High Artistry de Montblanc en édition limitée, l’occasion pour la marque de montrer ses talents artisanaux à plusieurs niveaux. Pour une marque comme Montblanc, qui compte un grand nombre de fans fidèles, il serait facile de profiter de sa réputation de créateur de stylos « incontournables », vieille de plusieurs décennies. Mais cela n’a jamais été le cas avec Montblanc, qui semble apprécier toutes les occasions d’accroître son œuvre et d’élargir ses compétences, en particulier dans le domaine de la haute création artistique.

 

Cette année, l’hommage à la Grande Muraille de Chine se veut une tâche monumentale : des milliers d’années d’histoire à proclamer sur la toile d’un instrument d’écriture Montblanc. Une préparation minutieuse et un design magistral ont permis de réaliser cinq stylos plume distincts en édition limitée, chacun d’entre eux étant un témoignage d’importantes facettes de la culture chinoise.

Selon le directeur artistique Zaim Kamal, l’hommage à la Grande Muraille de Chine est « un point culminant de l’histoire ». Et il en est ainsi. Les stylos présentent également des détails extraordinaires, notamment l’utilisation de la miniaturisation (notez la boîte à musique et les broderies faites à la main à Paris), et de la tactilité (notez les anneaux de jaspe rotatifs, la couronne de capuchon à charnière, les attaches mobiles et plus encore) qui donnent vie à l’histoire.

 

Tribute to the Great Wall – Édition limitée 1 Imperial

Montblanc

Le plus exclusif de la collection, ce magnifique stylo est une pièce unique dans tous les sens du terme. Il est inspiré des œuvres d’art traditionnelles de la dynastie Ming, et son allure colorée le rend à la fois historiquement précis et visuellement satisfaisant. Le capuchon et le corps en or jaune 18 carats sont le décor du dragon allégorique, qui est animé par une sculpture au milieu d’une mer de saphirs, de rubis, de tourmaline et de diamants.

Un diamant de taille brillant de 4,69 carats couronne le stylo, apparemment maintenu en place par les griffes d’un dragon, tandis qu’un lion gardien chinois est gravé sur l’attache mobile de 18 carats. Une boîte à musique miniature se trouve dans le cône du stylo, dont la mélodie carillonnante est un délice sonore.

Quant à la boîte à musique, Zaim Kamal ne cherchait rien de moins que la bonne taille, le bon son, la bonne intensité et, bien sûr, la bonne mélodie, et c’est finalement un artisan suisse d’automates qui a été choisi pour répondre à ces exigences. Nous avons eu l’occasion d’écouter sa sérénade, et l’avons trouvée onirique et apaisante – parfaite pour inspirer une belle écriture.

 

Tribute to the Great Wall – Édition limitée 5 Imperial

Montblanc

Ce stylo attire l’attention sur la dynastie Ming, une période durant laquelle l’art et la culture chinoise se sont développés. Des techniques d’émaillage cloisonné et champlevé ont été utilisées pour créer les décorations vibrantes sur le capuchon et le corps du stylo, rappelant les vases peints Ming. Le capuchon squelettisé et gravé à la main s’ouvre pour révéler un diamant taille brillant d’environ 1,8 carat.

L’anneau du barillet rotatif est fabriqué à partir de jaspe du Kalahari.

Le cône du stylo contient un pinceau de calligraphie fabriqué par des artisans chinois et stabilisé par de la laque translucide. Il peut être échangé contre un pinceau de calligraphie fonctionnel, ce qui confère au stylo une double fonction et souligne l’importance de la calligraphie dans la culture chinoise. De cette façon, les stylos sont « un pont entre l’Orient et l’Occident », selon Zaim Kamal.

 

Tribute to the Great Wall – Édition limitée 10

Montblanc

Ce stylo met en valeur l’artisanat de la broderie sur soie en reconnaissance de la légendaire route de la soie, qui était si cruciale pour le commerce. Des broderies d’or faites à la main décorent le baril, représentant la Grande Muraille de la dynastie Han. La nacre, un autre matériau transporté le long de la route de la soie, décore le capuchon en faisant subtilement référence aux linceuls funéraires royaux de la dynastie Han.

Le capuchon est couronné de l’interprétation de Montblanc d’un encrier calligraphique : il est recouvert d’un verre de saphir et abrite l’emblème de Montblanc en téflon blanc entouré d’un semblant d’encre liquide. Et si cela peut sembler être un petit détail, ce n’est pas le cas, dit Zaim Kamal.

« La maison existe grâce à l’encre », affirme-t-il.

Ici aussi, le cône contient un pinceau de calligraphie, cette fois entouré de saphirs noirs et de diamants. La pince en or massif de couleur champagne Au 750 avec incrustation de bois, décorée de symboles chinois, rappelle les étroites bandes de bambou sur lesquelles les scribes écrivaient ou dessinaient.

 

Montblanc High Artistry A Tribute to The Great Wall – Édition limitée 88

Le fondateur de la dynastie Qin et premier empereur de Chine, Qin Shi Huang, a estimé qu’à la place des nombreux petits murs, un long mur serait construit pour défendre l’empire. Ainsi, le design du capuchon et du corps de ce stylo, en or blanc 18 carats, s’inspire de l’armure des guerriers qui défendaient l’Empire chinois.

La surface rugueuse de l’édition rappelle les surfaces rugueuses typiques des œuvres d’art en bronze réalisées sous la dynastie Qin. Une fois de plus, l’importance de la calligraphie est soulignée par la forme générale de l’instrument d’écriture, le cône laqué à la main pour imiter l’apparence d’un pinceau de calligraphie. La pince en or blanc massif Au 750 est ornée d’une incrustation de laque rouge décorée de symboles chinois recouverts de PVD noir.

 

Montblanc High Artistry A Tribute to The Great Wall – Édition limitée Meisterstück Skeleton LE 333

Symbole de la façon dont la Grande Muraille s’enroule de manière protectrice autour de la Chine, la superposition en or jaune 18 carats de cette édition s’enroule autour du stylo plume Meisterstück 149. La superposition comporte neuf dragons sous lesquels se trouve une riche sous-couche rouge, dont la couleur représente le feu, le bonheur, la chance et la fortune dans la culture chinoise.

La plume en or jaune 18 carats révèle une gravure d’une tour, qui s’inspire des tours de signalisation de la Grande Muraille, tandis que l’emblème de Montblanc en nacre couronne le sommet du capuchon.

 

Quelques derniers détails…

Les modèles LE1, LE5, LE10 et LE88 sont équipés d’une plume incurvée dont la pointe présente un angle de 45°. Cela permet de créer des lignes de différentes épaisseurs sous différents angles, un peu comme en calligraphie. Cela témoigne également de la compétence de Montblanc en matière de fabrication de plumes et de sa position parmi les rares fabricants à produire ses plumes en interne.

Les prix des stylos sont les suivants : Montblanc High Artistry A Tribute to the Great Wall Edition limitée 1 Imperial, 1 978 500 dollars ; Edition limitée 5 Imperial, 558 000 dollars ; Edition limitée 10, 203 000 dollars ; Edition limitée 88, 50 500 dollars ; Edition limitée 333, 27 400 dollars.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Nancy Olson

 

<<< À lire également : Exclusif : les 20 marques de luxe préférées des Français >>>