Premier groupe du CAC40 à publier ses performances du trimestre, LVMH ouvre le bal avec des résultats en hausse de 11% par rapport à la même période de 2019.


Le numéro un mondial du luxe poursuit sur sa lancée, avec un troisième trimestre qui, comme les précédents, dépasse ses ventes de 2019. Avec 15,512 milliards de ventes réalisées, LVMH surperforme de deux milliards son troisième trimestre de 2019 (+11% en organique), maintenant sa croissance mais à un rythme un peu moins soutenu qu’au deuxième trimestre (+14% en organique par rapport à 2019). Si on élargit la focale pour prendre en compte les neufs premiers mois de 2021, LVMH réalise des ventes de 44,2 milliards d’euros, en hausse de 46 % par rapport à 2020. « Comparée à 2019, la croissance organique sur les neuf premiers mois 2021 ressort à 11 %, avec des tendances au troisième trimestre (+ 11 %) comparables à celles du premier semestre que ce soit par activité ou par région » comme l’indique le groupe dans son communiqué. Dans un contexte de fort rebond en sortie de crise sanitaire, l’Asie (36% hors Japon) et les États-Unis (25%) font figure de locomotives en affichant une progression à deux chiffres.

 

Chiffres records pour la Mode et la Maroquinerie

Des résultats portés par la performance remarquable de l’activité Mode et Maroquinerie qui atteint des niveaux records sur la période, avec 7,452 milliards d’euros de chiffre d’affaires générés contre 5,945 milliards en 2019. La division « enregistre une croissance organique de 38 % par rapport au troisième trimestre 2019, identique à celle enregistrée sur les six premiers mois de l’année ». Sans rentrer dans le détail des résultats maison par maison, le géant du luxe a salué le dynamisme de Louis Vuitton, qui « célèbre cette année les 200 ans de la naissance de son fondateur », Christian Dior ou encore Fendi. « Celine connaît une forte progression de son prêt-à-porter et de ses lignes de maroquinerie créées par Hedi Slimane. Loewe et Marc Jacobs réalisent aussi une très bonne performance » précise le communiqué.

 

Bonne dynamique des autres activités

Concernant les Vins et Spiritueux, l’activité « enregistre une croissance organique de 30 % de ses ventes sur les neuf premiers mois de 2021 par rapport à la même période de 2020 et de 10 % par rapport à 2019 ».  De bons chiffres rendus possibles par le rebond économique des États-Unis ainsi que celui du marché européen, qui a « a bénéficié notamment pendant l’été de la réouverture des restaurants et de la reprise progressive du tourisme ». Ce troisième trimestre marque l’intégration pour la première fois de la Maison de Champagne Armand de Brignac, domaine détenu par le chanteur-producteur Jay-Z, dans laquelle LVMH a pris une participation de 50%. Avec un résultat à 2,137 milliards d’euros, le groupe d’activités Montres & Joaillerie retrouve le niveau de 2019 (+4% de croissance organique, hors Tiffany consolidé pour la première fois en 2021). Les Parfums et Cosmétiques enregistrent des résultats équivalents.

 

Distribution sélective en baisse

Si les ventes de la division incarnée par DFS et Sephora sont en hausse de 13 % à périmètre et devises comparables par rapport aux 9 premiers mois de 2020, elles sont en recul de 23 % par rapport à la même période de 2019. En cause ? « Une reprise très limitée des voyages internationaux vers la plupart des destinations » qui continue de pénaliser DFS. A noter que dans cet environnement commercial pénalisant, la marque Sephora tire son épingle du jeu et renoue avec son niveau d’activité de 2019, portée par son partenariat de distribution aux Etats-Unis avec les grands magasins Kohl’s et l’acquisition du « distributeur en ligne britannique Feelunique, spécialisé dans la beauté de prestige ». Côté ventes en ligne, les voyants sont au vert, avec une forte progression relevée dans toutes les zones. Autant d’éléments positifs qui permettent au numéro un mondial du luxe d’avancer avec confiance dans la poursuite de la croissance actuelle tout en maintenant une stratégie « centrée sur le renforcement continu de la désirabilité de ses marques ».

 

<<< À lire également : LVMH enrichit son pôle parfums & cosmétiques avec le rachat de l’Officine Universelle Buly >>>