De Paris à Singapour, Forbes vous invite à entreprendre un voyage gastronomique pour se mettre dans l’ambiance des fêtes de fin d’année. Au menu, show culinaire, plats signatures et chefs d’exception. Ou la sublime rencontre du beau, du bon et de l’émotion. 

Paris à sa quintessence au Restaurant le Jules Verne

La plus belle ville du monde offerte dans son écrin le plus symbolique, la Tour Eiffel. Un cadre unique pour une expérience mémorable. Ici, vous avez rendez-vous avec le chef star Frédéric Anton pour un voyage gourmand sensoriel. Une toque de caractère à la mesure de pareille adresse. Oui, gouverner le Jules Verne n’est pas un défi à la portée de tous. Frédéric Anton, chef triplement étoilé du Pré Catalan, n’aura mis que… six mois pour accrocher sa première étoile au Jules Verne, nouveau jus. Une étoile récompensant tout le travail accompli, en salle et en cuisine. L’homme a planché sur une quinzaine de plats, a fait appel aux meilleurs produits et producteurs afin de réinventer la carte. Les assiettes sont graphiques, structurées, épurés comme des tableaux d’art abstrait. Dans un dialogue gustatif avec la Dame de fer, le Meilleur Ouvrier de France sublime le moment présent. La Tour Eiffel ? « Elle m’inspire et m’impressionne. Je vais la respecter. », a-t-il à cœur de partager.

Le Chef Frédéric Anton ©Restaurant Le Jules Verne, Marie-Line Sina


De la poésie, de l’humilité, de la passion et de la générosité telle est la partition de Frédéric Anton. Dans ce vent de changement, le chef compte bien convier les gourmets français : « 
Je veux reconquérir la clientèle tricolore pour faire du Jules Verne une destination gastronomique autant que touristique. », confie-t-il. Ainsi, il met à l’honneur des classiques du terroir à déguster avec un florilège de grands crus. Au menu : canard rôti aux épices, foie gras et navet confit ; la Saint-Jacques cuite dans un toast Melba, citron et caviar ; le chocolat en soufflé chaud, sorbet au grué de cacao, gavotte croustillante. Des mets exquis à savourer en lisière des nuages du ciel de Paris. Une expérience hors du temps qui s’apprécie au déjeuner et à l’heure du dîner. L’adresse la plus courue de la capitale a aussi bénéficié d’un revamping dans son design. Un chantier délicat confié à la surdouée Aline Asmar d’Amman, fondatrice du Studio Culture in Architecture (on lui doit notamment la transformation stylistique de l’Hôtel de Crillon).  

Le Jules Verne ©Richard Haughton

L’architecte libanaise associe le brut et le précieux, la main de l’homme et la dentelle de la dame de fer dans un savant jeu de matières : bois, cuir, velours ou cristal. Le décor, inspiré de la voûte céleste, se drape d’une parure de gris argenté, gris bleuté et gris vert en écho au ciel, à la Seine et aux pavés, surlignée de noir, d’or et de miroirs. Sur la table, les assiettes sont remplacées par des ‘livres littéraires’ immortalisant chacun une citation de l’œuvre Voyage au centre de la terre. Des arts de la table conçus à quatre mains par l’architecte Aline Asmar d’Amman et le chef Frédéric Anton.

 

Le Jules Verne ©Marie-Line Sina

 

Un rendez-vous étoilé avec la Chine et le Lac Léman à La Réserve Genève

Loin des établissements aseptisés et sans âme, la Réserve Genève vous accueille dans son nid aux allures de lodge africain. Genève, ville emblème des horlogers, nous dévoile une autre facette affranchie des codes ostentatoires. Le luxe, selon l’entrepreneur esthète Michel Reybier, c’est de ne pas avoir peur de la simplicité, mais surtout de goûter « à un art de vivre fait d’instants réjouissants et d’extrême raffinement. ». Le maître des lieux a à cœur que ses hôtes « connus ou inconnus mais toujours reconnus, se sentent chez eux tout en étant ailleurs. ». Une signature qui fait de cette adresse une destination d’exception. Au bord du Lac Léman, un mirage de quatre hectares accueille les initiés pour un merveilleux voyage entre hôtellerie, spa et gastronomie. Un choix de cinq tables dont le ‘Tsé Fung’ : le restaurant chinois le plus couru de la ville.

Le Chef Frank Xu, Tsé Fung Restaurant © La Réserve Genève

Auréolé d’une étoile au Guide Michelin, le Tsé Fung est le seul établissement à détenir cette distinction à l’échelon du pays. Il y a forcément affluence pour qui veut s’y attabler. Dans ses habits de velours et de soie rouge et or, la ‘Dame de Shanghai’ vous offre un aller-retour cette fois en Extrême-Orient. C’est le chef Frank Xu qui officie en cuisine pour le plus grands bonheurs des gourmets. Digne représentant de la 3ème génération d’une dynastie de cuisiniers, le chef revisite les plats traditionnels cantonais avec déférence et virtuosité. Rouleaux de riz rouge à la crevette ; poulet sauté au gingembre et cébette ; canard laqué à la pékinoise en deux services ; vapeur de homard bleu dans son plat de vermicelles de riz et sauce à l’ail : chaque création est parfaitement exécutée. On salue la maîtrise des textures, des cuissons et des assaisonnements. Comme le veut la tradition, le chef est secondé par sa brigade personnelle, comptant quatre maîtres chefs, chacun responsable de sa spécialité : les woks, les dim sum, le barbecue et la découpe. Bouchée après bouchée, on se délecte aussi du show culinaire !

 

©Tsé Fung Restaurant, La Réserve Genève

Anne-Sophie Pic, ambassadrice de France au Raffles Singapour

On accourt de toute part pour s’imprégner de son art de vivre, fouler son tapis rouge et s’immortaliser au côté des gardiens du temple, les imperturbables portiers Sikhs. Rénovée, La Grande Dame de Singapour (inaugurée en 1887) entame un nouveau chapitre sous l’égide du Groupe Accor et nous offre à l’occasion encore bien des raisons de venir la (re)découvrir. L’arrivée des chefs multi-étoilés Alain Ducasse et Anne-Sophie Pic fait partie de ses heureuses nouvelles venues d’Extrême-Orient. Derrière sa façade majestueuse à la symétrie parfaite, les réminiscences d’un esprit néocolonial, de fêtes à la Gatsby, de débats philosophiques passionnés et d’une communion avec les éléments. Un Orient fantasmé source d’inspiration pour l’écrivain William Somerset Maugham qui écrivait : « Le Raffles est synonyme de toutes les fables de l’Orient. ». D’une dame à une autre, focus sur La Dame de Pic, par Anne-Sophie Pic.

 

©Raffles Singapore

Après Londres et Lausanne, la native de Valence fait ses premiers pas en Asie par la grande porte. Conquérir la Cité du Lion n’est pas une mince affaire car les Singapouriens ont un rapport passionnel à la cuisine qu’ils érigent en Art. Epicuriens avertis, intransigeants sur la qualité et le goût, ils ont le palais exigeants. Au diapason avec ses hôtes, la cheffe triplement étoilée entretient ce même langage d’excellence. Pour élaborer sa carte, Anne-Sophie Pic a exploré les multiples Asie : coriandre vietnamienne, bœuf Wagyu, fleur de gingembre, pâtes Laksa, oursin de Hokkaido, épices indiennes, malaises, thaïlandaises… Au Raffles, il est aussi question de célébrer la cuisine française, de réhabiliter les produits mal aimés ou délaissés comme la betterave, le navet ou le chou. Au menu : plat de berlingots au cœur coulant comme une fondue d’automne, consommé d’oignons à la coriandre vietnamienne et baies roses raisins et sobacha ; Le rouget barbet à la plancha céleri et noisette du Piémont, gel de mezcal et sakura.

La Dame de Pic ©Raffles Singapore

 

Un exquise expérience à vivre dans un écrin glamour : murs rose poudré, lustre doré, céramique Jars de Valence, symbolique du pique déclinée ici et là, tables recouvertes de cuir et magnifiques alcôves.

Turk Restaurant

La magie d’Istanbul, c’est certainement sa capacité à cultiver le même magnétisme siècle après siècle. Capitale de trois empires – romain, byzantin et ottoman – Istanbul s’en nourrit encore chaque jour. Terminus de l’Orient-Express, la mégalopole est une destination de choix pour se réfugier pour qui veut se forger d’inaltérables souvenirs. Au gré de votre exploration, vous ne manquerez pas de remarquer la profusion de restaurants, cantines, marchés, salons de thé, bar, food trucks titillant vos papilles. Cuisine turque signature ou traditionnelle, tavernes grecques, arméniennes, libanaises, perses ou gastronomie française, italienne, japonaise, péruvienne… la scène culinaire stambouliote est un pachwork à l’image de sa ville. Dans l’autre capitale de Turquie, il y a un sport où tout le monde concourt (touristes compris) : la gastronomie. Ici, on brunche à l’heure du petit-déjeuner, on festoie à midi, et le soir on dîne comme un 24 décembre…Si, si !

Chef Fatih Tutak ©Turk Restaurant

Le chef Fatih Tutak incarne à merveille ce bouillonnement à travers sa cuisine turque fine et créative. Son restaurant Turk est un véritable atlas de saveurs où terroir turc et cultures culinaires s’entrechoquent. Clins d’œil à son parcours l’ayant mené à Tokyo, Bangkok ou Copenhague. Sa cuisine de fusion est concoctée en étroite collaboration avec les pêcheurs, les agriculteurs et les producteurs de son pays. Parmi ses plats signature : son étonnant boulgour au miso avec son veau et son lit de radis, son canard aux cerises acides et aux châtaignes ou encore son rouget à l’orange sanguine accompagné de roquette, de moules farcies en trompe l’œil colorées à l’encre de seiche et de yaourt. Côté desserts, ils sont pour la plupart agrémentés d’une délicieuse ‘neige’ au goût de verveine citronnée. Ce virtuose crée aussi la sensation avec ses assiettes instagrammables à souhait. Un talent à découvrir d’urgence dans l’un des plus beaux spots de la ville Bomontiada.

 

©Turk Restaurant

Contacts :

Restaurant Le Jules Verne

Le Jules Verne

2ème étage de la tour Eiffel
Avenue Gustave Eiffel
75007 Paris

[email protected]

Restaurant Le Tsé Fung – La Réserve Genève Hôtel & Spa

301, route de Lausanne

1293 Bellevue

Genève – Suisse

[email protected]

Turk Restaurant

Bomontodi

Cumhuriyet, Hacıahmet Silahşör Cad

Yeniyol Sk. No:2

34440 Şişli – Istanbul

Turquie

[email protected]

La Dame de Pic – Raffles Singapore

1 Beach Road

189673 Singapore, Singapore

[email protected]

Une expérience à vivre avec Emotions de Kuoni

Emotions vous propose un séjour à Singapour à l’Hôtel The Raffles de 6 jours / 4 nuits à l’Hôtel The Raffles en chambre « Courtyard Suite » en petit déjeuner et propose un dîner au restaurant étoilé d’Anne-Sophie Pic, La Dame de Pic.

Émotions revisite le voyage de luxe pour en proposer sa version la plus actuelle et la plus pointue.

<<< A lire également : Aix-Les-Bains Riviera Des Alpes, Version Chic À L’Hôtel L’Incomparable >>>