La marque de joaillerie parisienne, qui s’est fait connaître par sa proposition novatrice dans l’univers du diamant, continue de tracer sa route sous le signe de l’audace. Forte du succès de sa nouvelle ligne de lithothérapie, Persée démontre que les pierres ont plus que jamais leur place dans l’univers du bien-être.


Persée ou les pierres à fleur de peau

Persée
Les bijoux de peau Persée (Crédits : Hind Laoui)

 

Lancée fin 2017, Persée est née de l’envie de sa fondatrice, Nawal Laoui, de proposer une approche plus contemporaine de la joaillerie autour d’une mono-technique, celle de la pierre percée au laser. En l’espace de quelques mois, Persée réussit à imposer son style, et libérer le diamant de son serti pour le laisser prendre son envol. Sous son impulsion, le label fait entrer la gemme éternelle dans une nouvelle ère, celle d’un bijou de peau, qui s’oublie par sa discrétion et sa légèreté. Un luxe pour tous les jours, que la créatrice a volontairement positionné dans une fourchette de prix abordables pour que « les femmes puissent s’offrir elles-mêmes leur coup de cœur ». Si le diamant tient la vedette les premières saisons, très vite la gamme s’étoffe pour accueillir des pierres de couleurs que la créatrice met en scène dans une collection intitulée « Chakra ». Déclinés en bagues, colliers ou encore boucles d’oreilles, les bijoux se parent de pierres recherchées aussi bien pour leurs teintes envoûtantes que pour leurs propriétés.

 

persee
Nawal Laoui, la créatrice de Persée (Crédits : Hind Laoui)

 

Aujourd’hui distribuée dans plus de 100 points de vente parmi les plus prestigieux en France et dans le monde comme Le Bon Marché et les Galeries Lafayette à Paris, Bergdorf New-York ou encore Harvey Nichols en Chine, Persée poursuit son développement avec l’offre des bars à piercing, qui séduit une large clientèle. Après l’ouverture en 2020 du bar à piercing des Galeries Lafayette Champs-Élysées, la marque prévoit d’ouvrir cette année un second espace au Bon Marché, ainsi que d’autres au Moyen-Orient, en Asie et aux États-Unis. Un plan de développement ambitieux, qui n’empêche pas la créatrice de s’atteler à d’autres projets pour étoffer sa gamme et accroître la notoriété de la marque.

 

La lithothérapie, trait d’union entre l’univers de la joaillerie et de la beauté

Passionnée par les pierres, Nawal Laoui a souhaité dépasser la dimension esthétique des gemmes, telle qu’appréhendée traditionnellement en joaillerie, pour proposer un autre axe de lecture. Avec cette nouvelle collection, la créatrice opère un retour au naturel, premier pas d’un cheminement bien-être. « Cette ligne s’inscrit dans la même dynamique que celle qui a initié notre arrivée dans la joaillerie : mettre la pierre au centre de nos collections, en la laissant évoluer au contact de la peau. Elle apporte un côté précieux et rare à la routine beauté en y infusant une dimension thérapeutique. L’idée était d’amener la joaillerie à un rituel beauté »

 

Persée
La gamme de rollers Persée (Crédits : Hind Laoui)

 

Sourcée et fabriquée en Belgique, la gamme de beauty tools réunit 7 pierres que la créatrice a sélectionnées pour leurs vertus. Le quartz rose pour son pouvoir purifiant, la malachite pour ses propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes ou encore l’obsidienne noire pour ses effets détoxifiants. Lancés début juillet sur l’eshop de la marque et sur le site internet du Bon Marché 24 S, rollers et gua shua ont été pris d’assaut dès leur mise en ligne. Une surprise pour la créatrice, qui y voit un formidable engouement de sa clientèle pour la lithothérapie et un encouragement à poursuivre dans cette voie. Une collection sold out en quelques heures ? Il n’en fallait pas plus pour que les acheteurs jettent leur dévolu sur la gamme Skin Care. « Dans les prochains mois, nous allons annoncer de nouveaux points de vente, online mais aussi physiques, dans des concept-stores et grands magasins, en France comme à l’international » poursuit Nawal Laoui. Sans compter l’arrivée fin juillet d’une collection de joaillerie mettant à l’honneur les pierres de la ligne lithothérapie. La boucle est bouclée.

 

<<< Á lire également : Corinne Evens, tête bienfaisante de la maison de joaillerie Goralska >>>