Lorsqu’on parle de villes historiques européennes, ce sont généralement Rome, Paris, Prague ou Vienne qui viennent à l’esprit. Mais si vous voulez visiter une ville qui pourra vous offrir à la fois une architecture remarquable, des églises époustouflantes, des marchés animés et de charmantes rues pavées, le tout avec un nombre de touristes au mètre carré bien inférieur à la moyenne européenne, alors pensez à Kiev, la capitale ukrainienne. Pour vous donner une idée, elle a accueilli 1,6 million de touristes l’an dernier, contre 83 millions pour Paris. En voyage, moins de touristes veut dire un accès plus facile aux monuments et endroits intéressants, moins de difficultés à se déplacer, et des repas délicieux pour un prix raisonnable.

Pour une vue imprenable sur le centre-ville, réservez une chambre à l’hôtel 11 Mirrors, propriété du légendaire boxeur Wladimir Klitschko et du promoteur immobilier Ruslan Oleksenko. Vous pourrez profiter du matin au soir d’une vue panoramique sur Kiev, et plus particulièrement sur la cathédrale Saint Volodymyr qui n’est qu’à quelques minutes de marche. Les sympathiques concierges pourront vous indiquer d’autres monuments intéressants à proximité, comme la porte dorée de Kiev, le muséum d’histoire naturelle, ou l’opéra national.

Une autre option est le Senator Maidan, un mélange de chambres d’hôtel et d’appartements, installé près du monastère Saint-Michel-au-Dôme-d’Or et du musée Mikhaïl Boulgakov. Les deux sont un bon point de départ pour une visite de la ville.

Si vous avez l’impression que Kiev contient beaucoup de cathédrales et de bâtiments religieux, vous ne rêvez pas. La ville est parsemée de nombreux dômes tous plus beaux les uns que les autres, la plupart peints de bleus et de verts vifs qui éclairent le paysage. Le plus grand de ces bâtiments est la laure des Grottes de Kiev, un important complexe de cathédrales, catacombes, grottes et collines verdoyantes s’étendant sur plus de 28 hectares et considéré comme l’endroit le plus sacré du pays. Visiter de multiples monuments en une journée est extrêmement facile à Kiev, principalement grâce à Uber, qui est à la fois très répandu et bon marché. Un trajet de 15 à 20 minutes devrait vous coûter entre 2 et 4 dollars pour UberX et entre 5 et 10 dollars pour Uber Black.

Après toute cette marche, vous aurez sûrement au moins un petit creux. Heureusement, Kiev est l’endroit idéal pour un prendre un délicieux et copieux repas. Parmi les plats à essayer absolument, on trouve le bortsch, une soupe de betteraves traditionnelles (la version ukrainienne est servie chaude, avec de la viande, mais des options végétariennes existent), et le golubsty, une autre plat célèbre fait de feuilles de chou farcies avec du riz et de la viande.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un plat ukrainien mais géorgien, il est hautement recommandé de tenter les khinkalis, des raviolis de la taille d’un poing servis avec de la crème aigre ou de la sauce tomate. Vous pourrez même trouver une chaîne de restaurants du même nom dédiée à ces bouchées moelleuses : leur taille et leur texture sont tout simplement parfaites. Pour un repas un peu plus sophistiqué mais toujours traditionnel, vous pouvez visiter Pache, un restaurant chic rue Kostol’na. Si vous avez une envie gourmande, nous vous conseillons leur millefeuille qui est un vrai délice.

Khinkali d’agneau. (Photo : Shutterstock)

Beaucoup de touristes viennent à Kiev avant de visiter Tchernobyl, qui fut le theâtre d’une catastrophe nucléaire en 1986. La ville de Pripyat, anciennement florissante et située près du réacteur détruit est désormais une ville fantôme. Si vous choisissez d’y aller, vous verrez des supermarchés abandonnés, des maisons en ruines, et des salles de classes encore remplies de jouets datant des années 80 qui vous donneront des frissons. Ce n’est pas une visite conseillée pour tout le monde, mais on ne peut nier que l’endroit possède un certain intérêt malgré son histoire sombre. Si vous êtes intéressés, Chernobyl Tour vous propose de visiter la ville tout en vous racontant les événements de ce jour désastreux et en vous fournissant des informations sur la sécurité face aux radiations. Comptez une douzaine d’heures en tout, avec un trajet de bus direct depuis la gare centrale de Kiev.

Pripyat, ville abandonnée dans la zone d’exclusion de Tchernobyl (Photo : Shutterstock)

Mesdames, si vous souhaitez ramener un souvenir unique de votre voyage en Ukraine, je recommande un vyshyvanka, un chemisier brodé traditionnel, de chez Ryabokon Factory qui crée des modèles dans des couleurs et avec des motifs contemporains.

Kiev a beau ne pas être une priorité pour la plupart des gens quand on parle de vacances en Europe, si l’on prend en compte ses fantastiques restaurants, ses incroyables monuments et ses nombreuses adresses pour le shopping, elle mériterait entièrement de l’être.