Pour s’extraire de la frénésie de fin d’année, on s’évade le temps d’une soirée dans une de ces 4 adresses qui misent sur leur concept pour vous en mettre plein les yeux. Découverte.

 

Un cocktail sous une pluie d’étoiles au Ritz Bar

Le Ritz Bar ou le rituel des astres (crédits : Jérôme Galland)

 

Nouveau venu dans le cercle des adresses parisiennes à ne pas manquer, le Ritz Bar, et son concept inspiré des arts divinatoires, est la garantie d’une soirée débutée sous les meilleurs auspices. Dans un décor intimiste, réchauffé de touches de laiton et de velours ambrés, l’œil est happé par ce bar circulaire orné d’une lanterne monumentale qui livre chaque soir, à 17h30, un rituel de sons et lumières. La tête dans les étoiles, il ne reste plus qu’à choisir le cocktail qui fera mouche : celui de son signe astrologique, ou celui dont le nom reflète sa personnalité. 12 propositions signatures ont été imaginées parmi lesquelles : le Flamboyant pour incarner la personnalité du Lion, le Galant pour le Cancer ou encore l’Impétueux pour le Bélier. Des combinaisons audacieuses qui viennent renforcer l’expérience sensorielle du lieu. Un sans-faute.

Le Ritz Bar, accessible par le 15 place Vendôme ou le 38 rue Cambon, 75001 Paris

 

Paris-Tokyo hors des sentiers battus au Yakuza Paris

Yakuza, une cuisine japonaise twistée par les influences méditerranéennes

 

Dernier-né de la collection Maison Albar Hotels, Le Vendôme a donné carte blanche au chef portugais Olivier Da Costa pour signer le concept de son restaurant. Entrepreneur dans l’âme, ce chef à la personnalité détonante s’est fait connaître par son interprétation personnelle des codes de la culture nippone, qu’il pimente de références à la cuisine méditerranéenne. On y va pour déguster des propositions ultra-créatives, qui affolent les papilles, comme les Tacos Sakana au poisson ou le Gunkan de Kobe avec Wagyu, foie gras, confit d’oignons et teriyaki. Une carte haute en couleurs, mise en scène dans un décor contemporain qui mixe street art et geisha décalées, pour une ambiance des plus festives. On en redemande.

Yakuza Paris by Olivier, Maison Albar Hotels Le Vendôme, 7 rue du Helder, 75009 Paris

 

Cap sur la Riviera au Mimosa

Mimosa, une table qui évoque le Sud et la Méditerranée (Crédits : Alexandre Tabaste)

 

La nouvelle table de Jean-François Piège réussit le pari de s’approprier un lieu chargé d’histoire – L’hôtel de la Marine – pour en faire un lieu à l’atmosphère conviviale. Dès le pas de la porte, vous êtes embarqués dans un voyage sensoriel entre terre et mer, savamment mis en scène par l’architecte Dorothée Delaye. Références nautiques et couleurs lumineuses donnent le ton d’un restaurant où la douceur de vivre a déjà pris ses quartiers. Côté cuisine, la (bonne) surprise est au rendez-vous. Le chef Jean-François Piège livre une partition aux accents méditerranéens, un registre dans lequel on le connaissait moins. Une cuisine sans artifices, où les saveurs s’expriment de façon spontanée. On y va pour la sélection d’œufs mimosa hautement addictifs, le homard bleu de Bretagne accompagné de son aïoli, ou encore la Pizza-paillard de veau, qui ravira les amateurs de viande et les gluten free. Impossible de faire l’impasse sur les desserts, ne serait-ce que pour finir l’escapade en beauté. Le must ? Le Panettone et agrumes comme un pudding, et sa glace à la fleur d’oranger, au bon goût de revenez-y. Tout est dit !

Mimosa, 2 rue Royale, 75008 Paris

 

Célébrer les iconiques de la gastronomie française au George V

Le George V Paris dévoile la Galerie, sa nouvelle expression culinaire, signée par le chef Alan Taudon (crédits : Anne Emmanuelle Thion)

La Galerie, 4e table du George V, est née de l’envie des chefs Alan Taudon et Michael Bartocetti de proposer à la clientèle locale et internationale, une table où découvrir – ou redécouvrir – les plats emblématiques de la cuisine française, en s’allégeant de tous les a priori. Exit le conventionnel, place à la créativité saupoudrée d’un soupçon de malice. Que ce soit par la mise en scène que par les associations, plats et desserts subliment le travail réalisé par les producteurs locaux du Palace, tous situés à quelques kilomètres de la capitale. A la carte de cette table locavore aux couleurs du terroir, on trouve des revisites du poireau confit, du croque Prince de Paris à la truffe noire, ou encore de la volaille aux morilles. Côté desserts, le chef Michael Bartocceti fait monter d’un cran supplémentaire le niveau de gourmandise. Si tous valent le détour, le millefeuille à la vanille de Madagascar ainsi que le soufflé au chocolat de la manufacture Berger vous feront osciller entre retour en enfance et délice de l’instant présent. Que demander de plus ?

La Galerie, Four Seasons Hôtel George V Paris, 31 Avenue George V, 75008 Paris

 

<<< À lire également : SkinCare Agency aux petits soins pour la peau >>>