INNOVATION | L’industrie mondiale de la chaussure de sport rapporte chaque année près de 65 milliards de dollars. Avec un tel chiffre d’affaires, il est difficile d’imaginer que cette industrie n’ait pas encore essayé ou exploré toutes les possibilités en matière de conception et d’innovation de chaussures. Tous les ans, la marque Nike à elle seule conçoit des centaines de styles différents de baskets. Cette année encore, la marque à la virgule a annoncé la sortie d’une nouvelle paire au design innovant : la GO FlyEase, une basket qui s’enfile sans les mains.

 

La GO FlyEase possède deux technologies innovantes : une bande élastique résistante, appelée le tendeur, qui fait le tour de la basket et une charnière au niveau du talon qui permet d’ouvrir ou de fermer la basket. Lorsqu’une pression est exercée sur le talon, la charnière se verrouille, permettant au tendeur de maintenir la basket serrée. Au moment de la retirer, il suffit de placer l’autre pied sur la « béquille » au niveau du talon et de tirer le pied vers le haut, la charnière s’ouvre alors et libère le pied. Cette charnière est une innovation d’autant plus incroyable qu’elle ne s’ouvre pas si la personne saute ou fait un pas en avant (c’est-à-dire si la pression est relâchée sur le talon) : une merveille en matière de conception et de fabrication.

La GO FlyEase est la dernière arrivée de la collection FlyEase de Nike, une ligne de baskets inclusives. Elle constitue une avancée dans la normalisation de designs inclusifs en créant un concept avec les consommateurs, et non seulement pour eux. La marque à la virgule a pris en compte l’expérience du consommateur et conçu un design innovant pour une chaussure à l’attrait universel.

Créer avec les consommateurs, et non pour eux

Nike a lancé la collection FlyEase en 2015 pour les personnes handicapées. La marque a commencé à travailler sur des chaussures inclusives après l’AVC du dirigeant Jeff Johnson, dont la mobilité a été considérablement réduite. La société a également été inspirée par la lettre d’un lycéen, Matthew Walzer, né avec une infirmité motrice cérébrale. Dans cette lettre, le jeune homme décrivait son envie de pouvoir un jour enfiler et lacer ses baskets montantes sans l’aide de ses parents. Pour répondre à cette demande, Nike a créé la Zoom Soldier 8 FlyEase, une paire de baskets avec une fermeture éclair sur le talon pour faciliter son enfilage. Cette année, c’est au tour de la basket mains libres de rejoindre la gamme FlyEase.

À première vue, la technologie derrière la Go FlyEase semble simple et l’on pourrait se demander pourquoi personne d’autre n’y a pensé avant. Il y a de fortes chances pour que Nike ne soit pas la première marque à imaginer ce type de système. Les consommateurs sont les mieux placés pour concevoir des solutions en adéquation avec leurs expériences uniques et c’est essentiel si l’on veut créer un design inclusif. Au cours du processus de création de la collection FlyEase, Nike a consulté des personnes handicapées, des sportifs occasionnels et professionnels comme la triathlonienne handisport américaine, Sarah Reinerstein, et l’escrimeuse handisport italienne, Beatrice Vio.

Nike n’est pas la seule grande marque à s’intéresser aux chaussures inclusives. En 2020, la marque australienne UGG a lancé la collection UGG Universal, une ligne de bottes avec des ajouts fonctionnels tels que des Fermetures Éclair, des tirettes et des lacets extensibles. La marque a organisé des groupes de discussion avec des personnes souffrant de différents handicaps pour comprendre leurs difficultés en matière de chaussures et élaborer ensemble un modèle de bottes. Il est essentiel de respecter la créativité, la perspicacité et l’expérience des consommateurs pour concevoir un produit véritablement inclusif.

Prendre en compte l’expérience du consommateur

Les amateurs de baskets le savent : une chaussure, c’est plus qu’un objet fonctionnel. L’histoire, l’esthétique, l’emballage ou les célébrités portant une paire particulière sont autant d’éléments essentiels qui font qu’une chaussure est plus qu’un simple objet pour couvrir les pieds. Les chaussures sont une identité, un mode de vie.

La chaussure inclusive existe depuis des décennies, mais elle a été longtemps reléguée au plan médical (par exemple, les chaussures orthopédiques). Les marques telles que Nike apportent aux personnes handicapées une expérience-consommateur complète et unique : du déballage (la GO FlyEase est vendue dans une boîte s’ouvrant sans les mains) à l’esthétique élégante qui permet au consommateur d’exprimer sa personnalité.

Certains créateurs de chaussures pensent que le design est un simple outil marketing : une touche d’innovation matérielle, une large gamme de couleurs, des textures inédites ou des rayures éclatantes. Pourtant, ce sont ces mêmes détails qui font l’originalité et la singularité d’une paire de Nike. À cela s’ajoute également le plaisir de posséder la même paire que son sportif préféré, comme LeBron James ou Kyllian Mbappe.

Les entreprises prennent de plus en plus en considération l’expérience-consommateur complète de leurs clients handicapés, à l’instar de Microsoft qui a conçu la manette Xbox Adaptive. Par ailleurs, ces entreprises créent des designs magnifiques dont l’inclusivité est célébrée et convoitée par tous les consommateurs.

Innover avec un design à l’attrait universel

Une chaussure qui s’enfile sans les mains présente forcément un attrait universel. Toute personne est un jour confrontée à une situation de handicap, ne serait-ce que du fait de l’âge. Il est alors possible d’imaginer toute une série de scénarii dans lesquels une chaussure mains libres est utile : pour les femmes enceintes, lorsque l’on a les bras chargés ou pour toute autre situation qui empêche de se baisser ou d’utiliser ses mains.

Dans le monde du design, le terme « universel » possède une histoire bien particulière. Il est utilisé pour la première fois par l’architecte Ronald Mace, dont les créations avaient pour but d’être à la fois belles et pratiques pour le plus grand nombre, sans distinction d’âge, de capacité ou de statut. En d’autres termes, être attentif aux besoins particuliers des consommateurs est bénéfique pour tous.

La volonté de supprimer tout obstacle à l’accessibilité a évolué pour aboutir aujourd’hui à des designs accessibles et inclusifs. Au lieu d’universaliser l’expérience humaine, il est possible de concevoir des produits et des expériences qui améliorent la vie de tous en prenant en compte les différences, en embrassant la diversité et en célébrant l’unicité de chaque être humain.

Prendre les contraintes comme une chance

En plaçant les besoins particuliers des consommateurs au cœur du processus de création, la GO FlyEase est une leçon d’innovation et un exemple exceptionnel d’humanisme. Par ailleurs, c’est aussi la preuve qu’une utilisation constructive des contraintes peut aboutir à une solution créative. Pour les designers, l’innovation dite responsable apparaît souvent comme une liste de contraintes et de règles susceptibles d’étouffer la créativité. Toutefois, la GO FlyEase démontre que les contraintes sont une chance et qu’elles peuvent permettre de créer des innovations commerciales et humaines importantes, même pour un objet aussi trivial qu’une simple paire de chaussures.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Rob Girling

<<< À lire également : Comment Nike Révolutionne La Chaussure à Crampons >>>