MediaSchool ouvrira, en septembre prochain, une nouvelle école à Montpellier. Le campus proposera quatre formations, dont le concept MediaSchool of Sports, cofondé par Teddy Riner. Le projet est porté par Matthias Bauland, Directeur Général Développement, qui promeut pour le groupe comme pour le campus de grandes ambitions. Comme les différents campus, le pôle montpelliérain, dirigé par Virginie Brugues, fédérera les professionnels autour d’un projet de formation qui soit aussi pertinent pour les étudiants que pour les entreprises. Franck Papazian, président de MediaSchool, a répondu à nos questions sur la création de son groupe, sur les spécificités de ses formations et sur ses projets. 

 

Comment est né le groupe MediaSchool ? 

Franck Papazian : J’ai fait la première partie de ma carrière dans l’univers de la communication, dans de grands groupes comme Accor, Publicis et le groupe RTL. J’ai pu constater, à la lueur des interventions que j’ai pu faire dans des écoles, qu’elles étaient assez déconnectées du marché, des entreprises, des recruteurs. J’ai donc imaginé un concept clair d’écoles pensées par les professionnels : MediaSchool. L’idée est que les professionnels d’aujourd’hui forment les professionnels de demain. Le choix de création d’un cursus ou d’une école part du besoin des entreprises. Nous allons sur les marchés dynamiques, porteurs, innovants, générateurs d’emploi. L’employabilité de nos étudiants est notre obsession. Et si nous avons 90 % de nos étudiants qui trouvent un emploi six mois après être sortis de nos écoles, c’est parce que nous en avons fait notre priorité absolue. À MediaSchool, le mot d’ordre est la mobilisation générale pour l’emploi de nos étudiants !

 

Quels éléments vous différencient des Business School « traditionnelles » ?

F. P. : Nous accompagnons nos étudiants. Nous les élevons. Nous leur donnons toutes les clés de la réussite. Réussite au moment de leurs études, mais réussite aussi au moment de leur intégration professionnelle. Pour les équipes de MediaSchool, un étudiant, c’est la famille. Nous voulons qu’il réussisse, nous mettons tout en œuvre pour qu’il sorte gagnant. En rentrant chez MediaSchool, un étudiant ne rentre pas seulement dans une école : il intègre un univers, une galaxie, un écosystème. Pour booster la carrière professionnelle de nos étudiants, nous avons racheté des médias leaders — CB News, Stratégies et le Journal du luxe — ainsi que trente événements associés. Nous avons créé cet écosystème écoles-médias-events et nous avons placé nos étudiants au centre, entourés de tous les recruteurs. C’est un dispositif unique au monde et nous en sommes très fiers !

 

Pouvez-vous nous présenter, en quelques mots, le concept MediaSchool of Sports ? 

F. P. : Lorsque Paris a obtenu l’organisation des JO de 2024, nous sommes tombés d’accord, avec Teddy Riner, sur le fait qu’il était devenu indispensable de créer l’école du management et du marketing qui forme les compétences des années 2020. Nous avons donc pris cette décision et, ensemble, en alliant nos expertises, nous nous sommes donné l’objectif d’ouvrir la meilleure école du marché pour proposer aux étudiants passionnés par le sport de faire de leur rêve une réalité. Ils rêvent de travailler dans l’univers du sport et MediaSchool leur permet de vivre ce rêve.

 

« Je suis passionné par la transmission et créer une école des métiers du management et du marketing sportif est une formidable idée qui m’enchante. J’ai toujours eu comme philosophie de m’associer avec les n° 1 dans chaque domaine » commente Teddy Riner.

 

À quel public s’adressent les formations proposées ? 

F. P. : À Paris, l’accès se fait après le bac, à bac+2 et à bac +3. À Montpellier, Marseille, Nice, Toulouse, Rennes, Strasbourg, on peut les intégrer après un bac+3. Toutes les écoles accueillent aussi des sportifs de haut niveau en reconversion.

 

Quels sont les métiers accessibles après le cursus MediaSchool of Sports ?

F. P. : Nous formons aux métiers de la communication, du management, de l’événementiel, du digital, de l’hospitality, appliqués aux sports.

 

Qui sont les intervenants dans vos écoles, notamment pour MediaSchool of Sports  ?

F. P. : Le concept fondateur de MediaSchool est que les professionnels forment les futurs professionnels, donc les intervenants sont uniquement des professionnels qui travaillent sur le marché du sport et qui peuvent transmettre leur expérience. 

 

Quelles orientations avez-vous prises pour faire face à la crise sanitaire et à l’obligation de donner les cours à distance ?

F. P. : Le distanciel est obligatoire et nous déclinons toute notre pédagogie à distance en nous adaptant aux contraintes, mais également aux opportunités qui sont apparues. Les cours, les oraux, les examens, les hackatons se font à distance et cela fonctionne très bien parce que nos équipes ont resserré et diversifié leur encadrement.

 

Quelle est la stratégie pour le groupe à trois ans ?

F. P. : Continuer à grandir, permettre aux étudiants de toute la France de faire leurs études « en bas de chez eux », dans leur région. Poursuivre le développement de l’alternance en accentuant encore plus les partenariats avec le monde de l’entreprise. Continuer l’internationalisation du groupe. Poursuivre la croissance interne et se positionner sur des acquisitions. Notre ambition est grande et l’ambition est le maître mot que nous communiquons à nos étudiants.

 

Le pôle MediaSchool of Sports de Montpellier se développera en parallèle de trois autres formations et concepts de MediaSchool : l’ECS (European Communication School), école de formation généraliste à la communication et à la stratégie médias ; #Supdeweb, école orientée entrepreneuriat digital ; et Green Management School, école de la transition écologique et solidaire. Au cœur de l’actualité, ces cursus sont pensés comme de véritables boosters de carrière. Au regard des 90 % d’étudiants trouvant un emploi six mois après la fin de leurs études, on peut conclure que l’objectif est atteint.

 

MediaSchool en quelques chiffres

— 6 000 étudiants, dont 3 000 en alternance.

— 15 marques dans l’éducation et la formation post-bac : ECS, IEJ, #Supdeweb, Sup de Prod, Paris School of Sports, Paris School of Luxury, Crea Luxe, Paris School of Content, Paris School of Tourism and Communication, Green Management School, ETS, IRIS, Paris BTS, IMM et MediaSchool Executive Education.

— Des implantations dans 12 villes en France et Europe : Paris, Strasbourg, Toulouse, Marseille, Nice, Reims, Rennes, Angoulême, Bruxelles, Londres, Barcelone et, dès septembre 2021, Montpellier.

— 4 marques médias et événementielles : Stratégies, CB News, le Journal du Luxe, Pub (en Belgique)

<<< À lire également : Teddy Riner Devient L’Ambassadeur De Ford En France >>>