Je crois en la chance. Je crois aussi qu’il faut travailler dur et être exceptionnel, bien sûr. Mais il y a une petite partie de magie, à laquelle on accède lorsque tous les éléments sont bons, qui ne peut être attribuée qu’au hasard. Au hasard ou à un coup de chance ou au destin. Appelez ça comme vous voulez. Croire en la chance signifie que vous reconnaissez qu’il y a un élément de votre vie et de votre travail sur lequel vous n’avez aucun contrôle. C’est un moyen de s’émanciper, de se libérer, et cela ressemble à un jeu.

 


Certaines personnes semblent toujours être du bon côté de la chance. Elles sont chanceuses ou favorisées d’une certaine manière. Si vous le leur demandez, elles pourraient vous indiquer de bonnes décisions ou citer une phrase comme celle de Samuel Goldwyn : « Plus je travaille dur, plus j’ai de la chance ». Mais en réalité, la chance est un système que tout le monde peut appliquer, pour en récolter les fruits encore et encore.

Voici les cinq habitudes des personnes chanceuses, et comment vous pouvez les utiliser.

 

Être volontaire 

Plus vous achetez de tickets de loterie, plus vous avez de chances de gagner. Les gens que nous considérons comme chanceux ont tendance à s’investir plus que la plupart. Ils trouvent du réconfort dans l’inconfort. Cela signifie qu’ils gagnent plus d’opportunités. Bien sûr, ils perdent aussi beaucoup de temps. Mais à mesure qu’ils s’exercent à prendre des risques, ils s’améliorent pour trouver ce qui semble être un pari valable. Au fil du temps, ils repèrent les meilleures options et les chances sont en leur faveur.

Les chanceux ont déjà visualisé où ils veulent que leur chance les mène. Ils savent à quel point il est agréable de voir leurs plans porter leurs fruits et ils peuvent s’y imaginer. Les chanceux ne craignent pas les obstacles.

 

Rendre la pareille

Les gens les plus chanceux que je connaisse ne sont pas tous des hommes d’affaires avisés ou des joueurs professionnels. Ils aiment réussir dans la vie et le travail et veulent que les autres aussi. Ils opèrent dans un esprit d’abondance. Ils ont l’impression d’avoir reçu une main gagnante par hasard, alors ils donnent toujours un coup de pouce ou font des faveurs. Ils partagent les connaissances, la richesse ou les opportunités. Ils conseillent et accompagnent les autres dans leur cheminement.

Cela crée des liens solides avec ces personnes, qui sont de ce fait chanceuses par extension. Les faveurs sont remboursées en volume et M. ou Mme Chance gagne à nouveau. C’est comme si vous créiez votre propre karma.

 

Pratiquer la gratitude

Les personnes chanceuses ont une attitude de gratitude. Elles peuvent régulièrement énumérer des choses qu’elles sont reconnaissantes d’avoir et de ne pas avoir. Elles se sont entraînées à remarquer quand elles ont eu de la chance, et elles ont commencé à croire que la chance les suivait partout où elles vont.

Elles disent merci pour chaque faveur. Elles n’oublient jamais une gentillesse. Leur gratitude signifie que les gens aiment faire des choses pour eux, et les portes s’ouvrent toujours. Leur immense satisfaction est contagieuse et leur proximité est une source d’inspiration. Dans A Guide To The Good Life de William B. Irvine, il décrit l’intense gratitude comme une « joie stoïque », quand nous sommes « susceptibles d’avoir de petites poussées de joie : nous nous sentirons, tout d’un coup, ravis d’être la personne que nous sommes, de vivre la vie que nous vivons, dans l’univers que nous habitons ». La fortune favorise les reconnaissants.

 

Garder du recul

Les personnes chanceuses ne sont pas accaparées par de petits détails sans importance. Elles ne perdent pas de temps et d’énergie avec des questions sans importance parce qu’elles savent que leur contribution est bien mieux investie ailleurs. Elles remarquent lorsqu’elles sont trop proches d’une situation défavorable. Elles peuvent rapidement changer de perspective et en choisir une nouvelle, plus favorable.

Elles cherchent à voir les ragots ou les situations mesquines pour ce qu’ils sont ; des choses qui ne les concernent pas. Elles se demandent « qu’est-ce que cela signifie vraiment ? » et ne laissent pas les croyances limitatives les accabler. Leur sens de la perspective signifie que leur état d’esprit et leurs conversations sont exempts de drame et de négativité et qu’elles sont ouvertes aux idées et aux spéculations basées sur une vue d’ensemble.

 

Construire un réseau

Les personnes chanceuses attirent les autres. C’est presque comme si nous pensions que leur chance déteindra sur nous si nous passons suffisamment de temps en leur compagnie. Nous pensons peut-être que nous allons apprendre quelque chose d’elles. La vérité, c’est que chaque chanceux que je connais met à jour son réseau et s’entretient régulièrement avec celui-ci. Ils s’informent, se tiennent au courant et cherchent à mieux connaître les gens. Ils ne savent pas avec certitude que cela leur apportera des moments de chance et des opportunités extraordinaires, mais c’est toujours le cas d’une manière ou d’une autre.

Les personnes chanceuses n’essaient pas de vendre à tous ceux qu’elles connaissent. Elles savent que les choses fonctionnent pour elles sans avoir besoin de pousser. Elles cherchent plutôt à rencontrer de nouvelles personnes pour apprendre d’elles et entretenir des relations. Ce sont des connecteurs prolifiques et elles semblent toujours avoir quelqu’un à vous présenter. Elles ont la réputation d’avoir toujours une solution ou de connaître une personne qui en aura une.

Avoir de la chance est un état d’esprit et un mode de vie. Devenir chanceux est possible pour tous ceux qui y croient. Agissez comme une personne chanceuse et la chance viendra vers vous.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Jodie Cook

 

<<< À lire également : Entrepreneure Femme : Trois Conseils Pour Améliorer Vos Chances De Réussite ! >>>