Ce n’est pas une mince affaire que d’être le fondateur d’une entreprise prospère, quelle qu’elle soit. L’entrepreneur chinois He Xiaopeng a fondé et co-fondé deux entreprises dont la valeur a dépassé le milliard de dollars : le navigateur web UCWeb en 2004 et le constructeur de véhicules électriques XPeng en 2014. XPeng a attiré des capitaux de sociétés telles qu’Alibaba, IDG, Morningside, GGV, Xiaomi, Hillhouse Capital et Sequoia Capital China avant de commencer à être cotée à la bourse de New York en août. Aujourd’hui, la fortune de He Xiaopeng s’élève à 4,1 milliards de dollars.

 

Comment s’est-il si bien débrouillé ? Il a parlé de l’esprit d’entreprise et de la réussite dans une interview accordée à Forbes China au début de l’année. « Beaucoup de gens disent que seul un petit pourcentage de succès est lié à une grande tendance, mais je pense que c’est en fait la partie la plus importante », a-t-il déclaré. En voici quelques extraits.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à franchir le pas en tant qu’entrepreneur ?

Il existe un dicton chinois qui parle d’une grenouille qui reste au fond d’un puits toute sa vie et n’en remonte pas. La création d’une entreprise et l’esprit d’entreprise sont un très bon moyen de briser son propre plafond, de progresser et d’avancer. D’un point de vue matériel, c’est aussi très simple. Tout le monde espère créer une entreprise, puis acheter une maison et une voiture.

Il faut au moins encore avoir de la chance, et pouvoir saisir une grande tendance. Beaucoup de gens disent que seul un petit pourcentage de succès est lié à une grande tendance, mais je pense que c’est en fait la partie la plus importante.

Une autre raison pour laquelle UCWeb a pu décoller est que nous avions une très bonne équipe qui pouvait se faire confiance, aller de l’avant les uns avec les autres et évoluer ensemble.

À cette époque également, l’ensemble du marché de l’Internet mobile était en pleine croissance. La puissance de calcul du téléphone mobile était insuffisante et l’expansion des capacités du cloud était nécessaire. Nous avons donc créé un navigateur basé sur le cloud. Nous avions des outils, du contenu et un système de services, et tout cela s’est mis en place à un moment relativement favorable.

 

Comment s’est passé le partenariat avec Alibaba ?

Alibaba a investi 5 à 6 fois dans UCWeb, puis a investi plusieurs fois dans XPeng. Je pense qu’à chaque fois, c’est un vote de confiance renouvelé. À la fin de 2014, Alibaba a pris sa décision et a suggéré que les deux parties se réunissent dans UCWeb. À cette époque, j’ai eu quelques discussions avec le professeur Jack Ma, et je me suis senti fier de faire partie d’une plus grande entreprise ensemble. Très fier.

 

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans l’industrie des véhicules électriques ?

Avec les véhicules électriques, vous fabriquez un gros morceau de matériel avec le logiciel. Je dois dire que cela peut vous épuiser. Il est difficile de construire une voiture. La complexité est grande. Vous devez connecter de nombreuses pièces. La chaîne d’approvisionnement est longue. Si une pièce n’est pas bien faite, elle peut causer beaucoup de problèmes. Lorsque vous combinez un gros matériel avec le logiciel, lorsque vous associez la marque, le produit, la R&D, la production, le marketing, le service après-vente, et qu’il est ensuite terminé, vous aurez l’impression que nous créons quelque chose de très différent des produits et services Internet.

 

Comment avez-vous recruté l’équipe XPeng ?

Je suis allé voir Lei Jun (le principal fondateur du fabricant de smartphones Xiaomi à Pékin) pour lui demander conseil. Il m’a suggéré qu’en raison de la complexité de la construction automobile, il fallait une équipe plus forte. En deux ans chez XPeng, nous avons recruté une équipe d’environ 3000 personnes. Ce que nous voulons vraiment être en mesure de créer, c’est une équipe complémentaire. Plus de la moitié des personnes proviennent de l’industrie automobile. Ce sont des gens relativement jeunes qui sont prêts à écouter, à apprendre et à s’adapter. Ensuite, environ un tiers d’entre nous vient du secteur technologique et est prêt à fabriquer un autre type de matériel intelligent. Nous avons une solide expérience de l’industrie technologique ou de l’industrie de l’Internet. Nous avons également un petit nombre de personnes issues du secteur financier et d’autres industries. Nous espérons que ces différentes mentalités pourront être intégrées ensemble.

C’est parce que les gènes des voitures intelligentes sont fondamentalement différents de ceux des voitures traditionnelles. Les voitures sont la base et l’essence, mais le développement, l’évolution et les tendances générales de l’industrie sont guidés par l’intelligence – le logiciel. Nous avons passé beaucoup de temps à y réfléchir.

Je suis assez fier de ce que nous avons accompli jusqu’à présent. De mon point de vue, nous avons une équipe relativement forte parmi les entreprises chinoises de véhicules électriques intelligents. Dans deux ou trois ans, nous intégrerons davantage et nous ferons encore mieux. Je crois fermement que les voitures électriques représentent un changement de sources d’énergie pour le véhicule. Cependant, l’intelligence des véhicules nous apportera également de grandes différences à l’avenir. Je pense que beaucoup de nos investisseurs pensent qu’il y a en fait très peu d’entreprises capables d’intégrer l’intelligence produit avec le positionnement haut à moyen sur le marché.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Russell Flannery

 

<<< À lire également : Alibaba, Le Dernier Concurrent D’Amazon >>>