En vous plaçant au cœur de la mécanique des fake news, les chercheurs estiment que l’on peut mieux s’opposer à leur diffusion qu’avec des faits vérifiés. Le jeu « Go viral ! », propose un jeu de rôle ultra ludique où vous êtes dans la peau du diffuseur de fausses informations. Explications.

 


Les chiffres* sont éloquents : 6000 personnes dans le monde ont été hospitalisées au cours des trois derniers mois en raison d’une désinformation liée au covid-19. Mais alors comment lutter contre ces fake news qui font des victimes dans bien d’autres domaines d’actualité ? Si on sait que la force des fausses nouvelles tient à la rapidité de leur propagation grâce aux réseaux sociaux, il est quasi déjà trop tard d’essayer de contrer ces “fake news” par des faits vérifiés qui viendraient les contredire. Un postulat sur lequel se sont basés des chercheurs de l’Université de Cambridge qui ont conçu un jeu « Go viral ! », en collaboration avec le gouvernement britannique et des journalistes, pour lutter contre ce phénomène dangereux. Disponible en anglais, en allemand mais aussi en français, l’application décortique la mécanique de la fake news en plaçant l’internaute du mauvais côté de la barrière : dans la peau d’un faiseur et diffuseur de fausses nouvelles, en l’occurrence consacrées à la pandémie de Covid-19.

 

Le « serious mais ludique game » qui décortique la fake news

En quelques minutes de jeu vous découvrez la mécanique très rodée de construction de la fake news : jouer sur les émotions fortes, livrer des faits choquants, écrire des mots clefs en capitales. Ou encore appuyer ses propos d’une référence à un spécialiste en citant son établissement. Des « tips » qui font prendre conscience au joueur que le terreau de la désinformation se nourrit de notre émotion sur les réseaux sociaux, et que, combiné, à l’effet des algorithmes de personnalisation des contenus, il enferme les internautes dans une “bulle de filtre”, c’est-à-dire une communauté homogène de personnes partageant les mêmes idées, les mêmes centres d’intérêt, les mêmes colères, les mêmes combats et s’échangeant toujours le même type d’informations.  Avec une jauge de crédibilité en ligne de votre « désinformation », la pédagogie repose sur la prise de conscience de notre propre crédibilité.

 

En menant plusieurs études, dont la dernière en juin 2020 dans Journal of Experimental psychology applied, sur l’effet de ce type de jeu (le même laboratoire avait mis en ligne le jeu Bad News en février 2018), les chercheurs ont constaté, en comparant avec des groupes contrôles, qu’une seule séance conduisait à une nette perte de crédibilité des “fake news”.

 

<<< A lire également : Le Jeu De Société D’Enquête Qui Passionne L’Amérique >>>