Pas facile d’imaginer qu’un gros SUV de plus de 5 mètres puisse être “éco-responsable”. C’est pourtant le défi que vient de relever Ford avec son Explorer, en le dotant d’une motorisation hybride rechargeable. Capable de rouler 40 kilomètres en électrique complet sans rejet de CO2 et d’offrir un confort prémium, il jette un pavé dans la marre des anti-suv. Habituée à  prendre tout le monde à contre-pied, la marque FORD prouve t’elle, avec ce gros véhicule made in USA, qu’écologie et plaisir de conduite sont encore compatibles ?

La meilleure méthode d’hybridation

L’hybridation consiste ici à adjoindre un moteur électrique sur la voiture, en plus du moteur thermique. La voiture pourra être conduite au choix en tout thermique, en tout électrique, ou en mixte. Les batteries seront rechargées en branchant le véhicule sur une prise électrique, mais également par le moteur thermique et les différents modes de récupération d’énergie, le moteur électrique faisant aussi office de dynamo. Concernant la partie thermique les amateurs de belles mécaniques pourront se réjouir puisque c’est un V6 3L Ecoboost de 357cv qui équipe l’auto ! Le moteur électrique rajoute 100 cv, au total on dispose de 457 cv pour mouvoir les 2,5 tonnes de l’auto.

Ford-Eplorer-PHEV-Hybrid

Un SUV aux capacités hors normes

Le FORD EXPLORER peut tracter jusqu’à 2,5 tonnes, on imagine forcément un bateau, voire une belle caravane Airstream accrochée derrière. Il faudra tout de même faire attention à la longueur de l’ensemble car l’explorer mesure déjà plus de 5 mètres. On notera la largeur de plus de 2 mètres, au total le SUV XXL occupe plus de 10m2 sur le macadam. Heureusement les nombreux capteurs et caméras permettent de profiter de sa générosité, y compris sur petites routes.

Malgré son gabarit impressionnant, la conduite est déconcertante de facilité, même si l’accélérateur est un peu sensible. En tout électrique, le silence est parfait pour se détendre, d’autant plus que les équipements de confort permettent de régler parfaitement l’assise des fauteuils, et même de lancer un programme de massage. La dotation de Ford est pléthorique, il faudra un moment pour en faire le tour. Une chose est sure, il n’a pas à rougir par rapport à la concurrence, le modèle d’essai est en finition S-Line et propose un mélange de sportivité esthétique et de luxe intérieur. Seul bémol au sentiment général très positif, quelques plastiques durs et mal assemblés rappellent que la Ford est assemblée aux USA, elle en reprend donc quelques standards, de qualités inférieures aux européennes.

La conduite sur autoroute permet de tester le niveau 2 de conduite autonome. Avec le régulateur adaptatif (qui gère la distance avec le véhicule précèdent), le contrôle des lignes et maintien dans la voie, le système prédictif anti-collision et la surveillance d’angles morts, on en oublierait presque de conduire ! Le système Ford co-pilot 360 surveille l’entourage de l’Explorer mais le conducteur doit rester vigilant. Sur les longs trajets on peut profiter en toute quiétude de l’audio Bang & Olufsen et de l’écran central de 10,1 pouces qui le pilote. Ford-Eplorer-PHEV-Hybrid

L’Explorer est plus qu’un simple SUV, c’est aussi un tout terrain. Au domaine du Marquenterre, en baie de Somme, ce sera le terrain de jeux idéal pour tester les modes de conduites pré-paramétrés du SUV 4×4. Tout d’abord le mode ‘Piste (trail)’, il permet de passer du macadam au chemin de terre, il suffit de tourner la molette sur la console centrale. On peut paramétrer l’utilisation en tout électrique et partir sur les chemins du domaine. Ce qui est bluffant c’est qu’on ne ressent pas la différence, c’est le système qui gère l’adhérence et la répartition de la puissance aux quatre roues. Quand le sable devient meuble, il faut passer en mode ‘Neige-Sable’ et en thermique. Il suffit de tourner à nouveau la molette et les quelques descentes et montées dans le sable profond sont vite passées.

Ford-Eplorer-PHEV-Hybrid

La réponse de l’Amérique à l’Europe

Présent dans tous les secteurs automobiles, Ford a décidé de venir chasser sur les plates-bandes des constructeurs prémiums (principalement allemands). Proposé à partir de 77000 euros pour la finition ST-Line (plus 2000 euros pour la finition Platinium), il faudra rallonger la note de 15000 à 20000 euros pour bénéficier du même niveau d’équipement chez la concurrence. Au chapitre fiscal, l’Explorer s’en tire trés bien, avec son exonération de TVS (rejets < 100g de Co2) et son écotaxe nulle. Il faut également considérer le tarif de carte grise réduit de plus de 50% dans la majeure partie des départements. Côté consommation en tout thermique, le V6 demande environ 10 litres/100kms, ce qui pour la puissance et la taille de l’engin reste contenu. Certaines grandes métropoles s’apprêtant à n’autoriser que les véhicules capables de rouler en 100% électrique, ce sera également un critère important à l’heure du choix, d’autant plus que la taxe sur le poids des véhicules ne sera finalement applicable qu’en 2022.

Spacieux avec ses sept vraies places, économe en énergie, bien équipé et bien placé financièrement, le FORD EXPLORER représente une véritable alternative originale. Seuls quelques détails de finitions pourront lui êtres reprochés, mais c’est aussi cela l’Amérique !

Le Ford Explorer Hybrid (PHEV) en quelques chiffres :

  • Motorisation : V6 3L Eco Boost 357cv + moteur électrique 100cv / Couple 825 Nm
  • Batteries : 13,6 KWh garanties 160000 kms ou 8ans
  • Transmission : 4×4 – Boite : 10 vitesses automatiques
  • Rejets de CO2 : 71g/km (WLTP) Malus écologique nul
  • Dimensions : Long 5,063m x larg 2,28m (avec rétroviseurs) x Haut 1,78 m
  • Coffre : 635 L en 5 places – 240 L en 7 places
  • Tarifs : 77000 € St-Line ou 79000 € Platinium