Depuis la sortie de la Chiron en 2016, Bugatti n’a cessé d’améliorer les performances de sa supercar. De records en records, celle qui brille au firmament des voitures de sport a démontré ses incroyables capacités, notamment en vitesse pure. Pour sa dernière évolution, la Bugatti a subi une profonde modification de ses données techniques, le but étant de se rapprocher un peu plus de son pilote et de ses sensations. La Chiron Pur Sport fait actuellement sa tournée des capitales mondiales. Le temps d’un arrêt à Paris, à la nouvelle concession de Neuilly, elle a été dévoilée en exclusivité.

Decouvrez la Bugatti Chiron Pur Sport en vidéo :

Sportive et agile, toujours aussi élégante

Un an et demi auront été nécessaires à l’élaboration de cette version Pur Sport. Étalonnée pour être agile, maniable et performante, la nouvelle Bugatti repousse les limites du techniquement faisable dans le domaine de la dynamique transversale. Car c’est bien là le but, qu’elle soit la plus performante en virages. Elle accélère rapidement grâce à des rapports de vitesses plus courts et offre plus d’appuis grâce à son nouvel aérodynamisme. Ce qui saute aux yeux en la découvrant, c’est la recherche faite sur les flux d’air.

La face avant est revue, de larges prises d’air entourent la célèbre calandre en fer à cheval. Ces ouvertures couplées à des extracteurs sur les ailes avant, laissent imaginer l’appui généré. Les jantes bénéficient d’un travail profond ; en magnésium pour la légèreté, elles sont également munies de lames en carbone. Au niveau des roues, il sera ainsi créé un rideau empêchant l’air de s’engouffrer sous la voiture mais permettant également un meilleur refroidissement des freins.

Le plus impressionnant reste l’arrière, avec cet aileron énorme destiné à augmenter l’appui du train arrière. Loin d’être inesthétique, il donne à la Chiron ce petit côté ultra sportif, sans pour autant tomber dans l’excès comme la Divo. La partie basse du bouclier arrière est également spécifique, un énorme extracteur en carbone avec au centre la double sortie d’échappement.

07_chiron-pur-sport_wing

Les dessous de la belle, le cœur de la bête

D’énormes changements ne sont pas forcément visibles, mais c’est bien du côté du châssis qu’une grande partie du travail a été réalisée. Carrossage négatif, suspensions, ressorts et rotules de spécifiques, plus de 50 000 kilomètres de tests ont été réalisés pour la mise au point de cette partie. Côté mécanique, la boîte de vitesses à double embrayage et sept rapports a subi une grande transformation. Les ingénieurs Bugatti ont raccourci chaque rapport, modifié de très nombreux éléments de construction. Globalement, la DSG (boîte de vitesses à double embrayage) a été raccourcie de 15 %. La Chiron Pur Sport accélère de 0 à 100 en 2,3 secondes au lieu de 2,4 secondes, et de 0 à 200 en 5,9 au lieu de 6,1 secondes.

Suite aux modifications de la transmission et afin que le moteur et la boîte de vitesses soient parfaitement harmonisés sur toutes les plages des rapports, Bugatti a repensé la gestion du gros W16. Le bloc moteur 8,0 litres atteint sa puissance nominale de 1500 cv (1600Nm) entre 6700 et 6900 tours et tourne donc à 200 tours de plus que le moteur de la Chiron.

La liaison au sol n’est pas en reste avec le développement de montures spécifiques Michelin. Les Sport Cup 2 R, de taille 285/30 R20 à l’avant et 355/25 R21 à l’arrière, assurent une adhérence exceptionnelle dans les virages étroits pris à toute vitesse. En plus d’une structure modifiée des pneus et d’un mélange de gomme plus souple et plus adapté au châssis, cette combinaison offre 10 % d’accélération transversale en plus et augmente ainsi la vitesse dans les virages et la performance globale de l’hypersportive.

27_chiron-pur-sport_bilster-berg_bts_heilenk-tter-gericke-left-to-right-

La meilleure des Bugatti ?

Plus légère de 50 kilos, son tarif prend quant à lui un peu d’embonpoint, à 3 millions d’euros. Les 60 exemplaires prévus seront bientôt tous vendus, il va falloir se dépêcher ! Il y a tout de même une mauvaise nouvelle, la vitesse maximale a été réduite à 350 km/h, loin des records atteints à plus de 420 km/h. La raison en est toute simple : cette Chiron n’est pas destinée aux courses en lignes droites, son aéro, son châssis, sa motorisation, sont destinés aux courbes ! Et c’est bien en cela qu’elle devient très certainement la meilleure Bugatti jamais produite, c’est une voiture destinée à repousser les limites de chacun de ses heureux conducteurs.

08_chiron-pur-sport_rim

 

<<< À lire également : MG Motor Passe La Seconde Avec Son Nouveau SUV ZSEV >>>