Le monde entier visite la Normandie, mais il est important de rappeler la richesse historique de cette région française en dehors de l’événement du débarquement durant la Seconde Guerre mondiale.

Il y a en effet trois des plus grands sites historiques, la ville de Giverny où Claude Monet a vécu et peint, la Tapisserie de Bayeux et le Mont Saint-Michel.


Normandie
“L’âme de la jeunesse américaine s’élevant des flots” de Donald De Lue. (Cimetière américain de Colleville-sur-Mer)

 

On ne peut certainement rien ajouter sur le débarquement qui a eu lieu en Normandie, tout est décrit dans les livres ou les guides sur les détails de l’opération ayant commencé le 6 juin 1944. Nous pouvons noter le calme inattendu régnant sur ce lieu touristique très populaire. Tout comme lorsque vous allez dans les monuments tels que le World Trade Center et le Pearl Harbor’s Arizona Memorial, un silence impressionnant s’installe. La seule chose qu’on entend c’est le vent, il arrive de la Manche et caresse les dunes là où les bunkers allemands, que l’on voit notamment dans tous les documentaires de la Seconde Guerre mondiale, sont encore ancrés, là où les armes des allemands visaient la mer. Le vent souffle à travers les ruines, rappelant le poème « Ozymandias » de Shelley « Autour des ruines de cette colossale épave, infinis et nus / Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin ».

Tout aussi surprenant est le fait que tout cela soit aussi proche de la Manche, les palissades, les pentes, les barrières en forme de X dites « tchèques » ainsi que les redoutables bunkers. Il semble aussi que les plages étaient seulement à quelques mètres et l’on comprend vite comment des milliers de soldats ont perdu la vie avant de pouvoir poser un pied sur le sable.

Normandie
Pointe du Hoc, Calvados.

Et puis il y a les vastes cimetières avec leurs croix blanches qui s’étendent de l’est à l’ouest, du nord au sud, rangée après rangée sur l’herbe verte, chacune portant le nom d’un soldat, marin ou aviateur, un mari, un père, un fils ou un petit-fils qui a donné sa vie un jour où plus de 425 000 soldats alliés et allemands en tout ont été tués, blessés ou ont disparu. A ce jour, la plupart des survivants sont également décédés.

L’accueil des visiteurs sur les différentes plages, Omaha, Sword, Juno, Utah, Gold, sont superbement réalisés, avec des souvenirs, des exemples d’uniformes, des drapeaux, des cartes, des interviews enregistrées et une architecture qui reflète respectueusement la teneur des événements qui s’y sont produits.

La Normandie, qui occupe une bonne partie du nord-ouest de la France, est essentiellement une région agricole, avec une population de 3,5 millions d’habitants (la région a perdu les trois quarts de sa population au cours de la guerre de Cent Ans du XIVe siècle). Les Normands étaient formidablement puissants, contrôlant autrefois l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Irlande, la Sicile et d’autres territoires. Aussi, Jeanne d’Arc a été brûlée sur le bûcher dans la ville normande de Rouen.

Parmi les fortifications de Normandie se trouvaient (et encore aujourd’hui) l’extraordinaire Mont Saint-Michel qui, depuis le 8ème siècle, est situé à quelques centaines de mètres au large des côtes, à l’embouchure du Couesnon, dont la marée haute bloquerait toute tentative d’offensive lors de batailles. Depuis le continent, on pourrait croire au Xanadu de Kubla Khan « flotter à mi-chemin sur les vagues », bien que le Mont soit désormais envahi par une flotte de navettes de bus à perte de vue.

Dès le VIIIe siècle, l’évêque d’Avranches déclarait que l’Archange Michel l’avait chargé de construire une église sur la montagne, qui devait abriter une abbaye bénédictine carolingienne et être un lieu de pèlerinage important pour les chrétiens de toute l’Europe. Au cours de ce siècle, les pèlerins sont rejoints par de simples touristes, plus de 3 millions chaque année, de sorte qu’une fois sur l’île, vous vous dirigerez vers des ruelles étroites et raides bordées de restaurants et de boutiques de souvenirs vendant des t-shirts et des épées en plastique. Vous vous retrouverez à dire « pardon » à chaque pas que vous faites avant d’entrer dans la magnifique structure construite sur les flancs de la montagne, s’accrochant si difficilement qu’une partie est appelée « la Merveille ».

Après la visite de l’abbaye, les touristes ont l’occasion de se promener dans les marais salants à marée basse, avec leurs plages de sable scintillantes se faisant engloutir à chaque marée haute.

Normandie

La Normandie possède deux autres sites retraçant leur histoire, les Tapisseries de Bayeux au Musée de la Tapisserie, et la Basilique Sainte Thérèse à Lisieux. Concernant les tapisseries, il n’y a rien de tel au monde : une tapisserie brodée de 70 mètres racontant l’histoire de la bataille de Normandie en 1066 entre Guillaume, duc de Normandie, et Harold Godwinson, qui fut tué au combat. Cette tapisserie, qui sera tissée peu de temps après la bataille et représentée sous la forme de dessins, raconte la bataille. Elle comprend également des scènes de la vie à la ferme, d’animaux et d’oiseaux au Moyen Âge, et se termine par la première illustration connue de la comète de Halley. La tapisserie a longtemps été considérée comme l’une des réalisations les plus importantes de l’art occidental, avec les premiers exemples des peintures des grottes de Lascaux dans le sud de la France et, au XIXe siècle, les voyageurs se plaignaient déjà de l’attente pour y accéder. On s’en plaint tout autant aujourd’hui.

Normandie
Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux.

La Basilique de Sainte Thérèse est une vaste structure, dotée d’une grande boutique de souvenirs. Plus de deux millions de visiteurs viennent chaque année dans la petite ville de Lisieux pour visiter la Basilique, deuxième site touristique religieux de France après Lourdes, ouvert en 1954. Son décor romano-byzantin fait écho à celui du Sacré Cœur à Paris, en forme de croix latine, avec un intérieur sans colonnes et composé de mosaïques colorées. La crypte ci-dessous représente des scènes de la courte vie du Saint.

Il y a bien d’autres choses à voir en Normandie, notamment le Giverny de Monet, que vous pouvez visiter. La région a un long rivage, une côte rocheuse et d’innombrables crustacés.