Les entreprises technologiques en plein essor, dirigées par certains des plus riches chefs d’entreprise des États-Unis, affichent des gains d’actions mardi, alors que le marché dans son ensemble s’essouffle après avoir connu l’un de ses meilleurs jours pendant la pandémie.

 

Principaux faits

  • À 9h45 (heure de l’Est), la moyenne industrielle du Dow Jones, qui a bondi de 600 points lundi, a gagné 20 points, soit 0,1%, tandis que le S&P 500 et le Nasdaq, qui est très axé sur la technologie, ont chuté d’environ 0,2% chacun.
  • En tête des gains du S&P, les actions de Nielsen Holdings ont grimpé de près de 7% après que la société d’évaluation télévisuelle a annoncé un accord de partage de données avec le géant du streaming Roku, qui achètera également les activités de publicité vidéo de Nielsen pour un montant non divulgué.
  • Rocket Companies, quant à elle, est en hausse de 14% mardi, alors que les rendements du Trésor à 10 ans – un indicateur du sentiment des investisseurs qui peut avoir un impact négatif sur les prêts hypothécaires (la principale activité de Rocket) – ont continué à flotter bien en dessous des récents sommets.
  • Les actions de Zoom ont grimpé de 4% après que la société dirigée par le milliardaire Eric Yuan a annoncé un chiffre d’affaires de près de 2,7 milliards de dollars l’année dernière et des prévisions de bénéfices pour 2022 meilleures que prévues. Le titre, qui a vacillé dans un contexte d’optimisme quant à une reprise économique, est toujours en baisse d’environ 25% par rapport à son plus haut niveau d’octobre.
  • Sur le front des vaccins, le géant pharmaceutique Merck a accepté de fabriquer le vaccin Covid récemment approuvé par Johnson & Johnson dans le cadre de ce que l’administration du président Joe Biden appelle un pacte « historique » qui devrait contribuer à augmenter considérablement les approvisionnements en vaccins.
  • Les stocks mondiaux, quant à eux, sont mitigés : le Nikkei 225 du Japon a clôturé en baisse de 0,9% mardi, tandis que le FTSE 100 du Royaume-Uni et l’indice DAX de l’Allemagne ont augmenté de 1%.

 

Chiffre important

56 milliards de dollars. C’est la valeur de la fortune de Dan Gilbert, le président de Rocket Companies, mardi matin, soit environ 6 milliards de dollars de plus qu’à la clôture de lundi, selon Forbes.

 

Le contexte

Lundi, le S&P a enregistré sa meilleure journée en neuf mois, après la plus forte baisse du marché depuis le pic du chaos des actions à la fin du mois de janvier. Une grande partie de ce qui a conduit les actions à de nouveaux sommets pendant la pandémie continue d’alimenter les gains du marché, le projet de loi de relance adopté par la Chambre des représentants ayant précédé la dernière hausse. L’évolution des vaccins, comme les nouvelles de Merck et Johnson & Johnson publiées mardi, et l’explosion des bénéfices des entreprises ont également stimulé le sentiment des investisseurs.

Malgré la reprise de lundi, les actions technologiques continuent de sous-performer le marché dans son ensemble ces dernières semaines, le Nasdaq ayant baissé d’environ 4% par rapport à son dernier sommet du 12 février, tandis que le Dow Jones et le S&P 500 sont en baisse d’environ 1% par rapport à leurs pics de février.

 

Ce qu’il faut surveiller

Les démocrates du Sénat visent à conclure les négociations sur le projet de loi de relance du président Joe Biden de 1,9 trillion de dollars d’ici vendredi prochain, le 12 mars. Cela laissera suffisamment de temps pour que le projet de loi soit signé avant l’expiration, le 14 mars, des allocations de chômage améliorées de 400 dollars par semaine. « Ce calendrier est certes ambitieux, mais il est réalisable », a déclaré Adam Crisafulli, fondateur de Vital Knowledge Media, dans une note aux clients mardi. « Il sera essentiel d’observer les dirigeants démocrates de la Chambre et du Sénat alors qu’ils tentent de concilier leurs différences ».

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jonathan Ponciano

 

<<< À lire également : Élections Américaines : Les Prédictions Du S&P 500 >>>