Les actions de Pfizer se sont redressées lundi après que le géant pharmaceutique est devenu le premier fabricant de médicaments à recevoir l’approbation complète de la Food and Drug Authority pour son vaccin Covid-19, mettant le titre sur le point d’atteindre un niveau record et ouvrant la voie à une reprise pour Moderna, un autre fabricant de vaccins.

 

Principaux faits

  • L’action Pfizer, qui s’est redressée lundi matin dans l’attente de l’approbation imminente, a grimpé de plus de 4% à 50,75 dollars à 10 h HAE après que la FDA a annoncé l’approbation complète, éclipsant un sommet de clôture historique de 50,42 dollars de mardi dernier.
  • Les actions cotées au Nasdaq de BioNTech, partenaire de Pfizer pour le vaccin Covid-19, ont bondi de plus de 10% après l’annonce, ajoutant près de 9,5 milliards de dollars à la capitalisation boursière de 93 milliards de dollars de la société allemande de biotechnologie.
  • L’action Moderna s’est également jointe à la reprise de lundi matin, grimpant de 3,5% à 396,40 dollars et portant les gains de l’action cette année à près de 255%, soit plus que toute autre société de l’indice S&P 500.
  • Les actions de Pfizer, quant à elles, ont grimpé de 37% cette année, dépassant également le gain de 21% de l’indice S&P.

 

Citation essentielle

« L’approbation formelle contribuera à rendre les gens plus à l’aise pour se faire vacciner, mais plus important encore, elle fournira un soutien juridique pour les mandats de vaccination que de nombreuses entreprises et organisations gouvernementales prévoient de mettre en œuvre », a écrit l’analyste de marché Adam Crisafulli, de Vital Knowledge Media, dans un mail lundi, soulignant qu’une récente hausse des chiffres de vaccination est un signe encourageant pour les actions des fabricants de vaccins et la reprise économique plus large.

 

Le contexte

Malgré les inquiétudes concernant la baisse de l’immunité, les vaccins Covid-19 se sont avérés très efficaces pour prévenir les maladies graves et ont été une bénédiction massive pour les activités de Pfizer après qu’elle soit devenue la première société à recevoir une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA en décembre. Pfizer s’attend à des recettes de 33,5 milliards de dollars provenant des vaccins Covid-19 cette année, tandis que Moderna prévoit des recettes d’environ 19 milliards de dollars pour ces vaccins. Cela n’a pas empêché les critiques de s’en prendre à la viabilité à long terme de tels gains. Au début du mois, Bank of America a déclenché l’une des plus importantes ventes massives de l’histoire de Moderna, faisant disparaître environ 20 milliards de dollars de valeur boursière après avoir déclaré que les prévisions de ventes futures ne justifiaient pas la valorisation actuelle de la société.

Dans le sillage de l’envolée matinale, Pfizer a annoncé lundi qu’il allait acquérir la société Trillium Therapeutics, spécialisée dans les médicaments anticancéreux, pour 18,50 dollars par action, ce qui valorise la société canadienne à près de 2,3 milliards de dollars. Bien qu’elles se soient effondrées de près de 57% cette année, les actions de Trillium ont grimpé de près de 200% après l’acquisition, qui fait suite au premier investissement de 25 millions de dollars de Pfizer dans la société en septembre dernier.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jonathan Ponciano

 

<<< À lire également : Covid-19 : les vaccins Pfizer et AstraZeneca efficaces contre le variant Delta selon une étude récente >>>