Barthélémy Rouer est dirigeant de WPO et membre de divers conseils d’administration pour de grands investisseurs financiers institutionnels du secteur des énergies renouvelables. En cette période de sortie de crise, l’offre au public de jetons GreenTokens de WPO est la première ICO du secteur énergétique visée par une autorité financière indépendante majeure, l’AMF.

Votre société intervient dans le secteur des énergies renouvelables, pouvez-vous nous décrire son modèle ?


Fondée en 2008, WPO est le leader des plateformes indépendantes de gestion d’actifs et des services spécialisés dans les énergies renouvelables en Europe. En un mot, WPO est le syndic européen pour les propriétaires de centrales éoliennes et solaires [investisseurs, gestionnaires de fonds, assureurs, réassureurs, etc. Par exemple : Allianz, BlackRock Renewables, DIF, Munich-Re, Total Quadran, etc.].
WPO supervise une capacité de plus de 5.200 MW et la production de 10 térawattheures (TWh) par an d’électricité verte, l’équivalent de la consommation électrique de 2 millions de personnes (soit environ la population de Paris). Plus de 85 % de nos revenus sont récurrents. Nous avons aujourd’hui 73 salariés, réalisons 7mEUR de chiffre d’affaires et sommes actifs dans 12 pays européens.
Pour accompagner l’évolution du secteur, nous avons décidé de faire évoluer notre modèle.
Grâce à l’ICO, WPO va monétiser ses services au moyen du GreenToken et à l’émission de certificats inscrits dans une blockchain sécurisée. Notre lac de données permettra d’évoluer vers un modèle d’affaires basé sur la valorisation de la data et l’optimisation des moyens de production existants à l’aide d’algorithmes de pointe (machine learning).

Pourquoi passer par une ICO plutôt qu’un autre moyen de lever des fonds ?

Les énergies renouvelables sont décentralisées, fiables, économiques et vertes.
Dans la même logique, la blockchain est un outil de confiance décentralisé, fiable, économique et vertueux. Ce parallèle nous a frappé et, précurseur des énergies renouvelables et de la digitalisation de la Donnée Énergie, WPO a cherché à les marier.
Dès 2018, nous avons amorcé le Projet GreenToken, un levier d’accélération pour la transition énergétique et – en cette sortie de Covid – il a le potentiel de devenir un outil de relance verte pour l’économie européenne.
L’ICO est un moyen de financement alternatif, que l’on peut rapprocher du financement participatif. Et là encore, ça tombe bien, car nous nous sommes fixés l’objectif de fédérer le plus grand nombre de citoyens et d’entreprises possible pour donner un coup de boost à la transition énergétique.
Nous avons crée les jetons GreenTokens, qui sont l’outil pour acquérir les preuves de travail du Réseau GreenToken, le réseau des professionnels engagés dans l’exploitation et l’optimisation des énergies renouvelables, aujourd’hui et maintenant, et de s’en prévaloir.
Pour la période 2020-29, les engagements et options d’achat de GreenTokens atteignent déjà un montant de 3 millions d’Euros. L’offre au public de jetons GreenTokens de WPO est la première ICO du secteur énergétique visée par une autorité financière indépendante majeure, l’AMF.

Que change le Covid pour vous ?

Pour WPO, c’est l’occasion de nous rappeler que le remède à la crise, c’est la sobriété positive.
Faire avec ce que l’on a, avec réalisme et économie, pour atteindre demain avec le sourire.
Exploiter et optimiser les centrales de production au mieux, aujourd’hui et maintenant, pour produire une énergie propre et durable, sans épuiser nos ressources ni polluer.
Si les renouvelables ont atteint des sommets ces derniers mois – pour représenter parfois plus de 50% de la consommation au Danemark, au Royaume-Uni ou l’Allemagne – c’est que nous avons tous bien rempli notre mission, crise sanitaire ou pas !
Cette crise a révélé la résistance remarquable des actifs numériques (ou cybermonnaies): le cours du Bitcoin est déjà revenu à son niveau d’avant-crise alors que les marchés boursiers traditionnels peinent à remonter malgré des mesures de soutien exceptionnelles des banques centrales. Le secteur de l’énergie verte peut s’adjoindre cette stabilité pour financer de façon pérenne son développement. C’est notamment pour cela que nous croyons au GreenToken,
Les ICOs sont le moyen de rendre ces actifs numériques accessibles au plus grand nombre et la délivrance du visa de l’AMF est déterminante pour apporter clarté et confiance aux investisseurs.