Ces derniers jours, des changements conséquents du cours des actions Tesla, Microsoft et Amazon ont complètement chamboulé le classement des 10 plus grandes fortunes du monde.

Entre vendredi dernier, après la fermeture des marchés, et mardi midi, la fortune nette de Jeff Bezos a chuté de 8 milliards de dollars. Cette somme considérable correspond à la valeur totale des New England Patriots de la NFL (4,1 milliards de dollars) et des New York Giants (3,9 milliards de dollars). Pour le patron d’Amazon, qui pèse environ 181 milliards de dollars, quelques jours de travail de routine ont suffi à faire chuter sa fortune de 4,4 %.


Depuis le 18 mars, date à laquelle Forbes a calculé la fortune nette des milliardaires de 2020, le cours de l’action Amazon a grimpé de près de 69 %. Cette augmentation est survenue quelques jours après l’annonce de l’état d’urgence sanitaire par le président américain. Alors que les consommateurs ont dû se confiner chez eux pendant la pandémie de Covid-19, ils se sont tournés vers Amazon pour effectuer leurs achats, permettant ainsi au site d’e-commerce d’atteindre une capitalisation boursière record de 1 500 milliards de dollars. La fortune de Jeff Bezos a alors grimpé de 68 milliards de dollars. Les investisseurs ne sont donc pas inquiets, même au vu de la légère baisse constatée ces derniers jours, mettant cet événement sur le compte d’un rééquilibrage des portefeuilles ou sur le recul des actions après une forte hausse. 

Jeff Bezos n’est d’ailleurs pas le seul milliardaire à s’être enrichi pendant la pandémie. Elon Musk, PDG de Tesla et de SpaceX, est ainsi passé de la 31e place au classement des plus grandes fortunes du monde à la mi-mars, à la 9e place depuis mardi. Sa fortune nette a presque triplé au cours des quatre derniers mois, passant de 24,6 milliards de dollars à 69,1 milliards de dollars, en grande partie grâce à une augmentation à hauteur de 320 % des actions Tesla. C’est la première fois que le PDG extravagant se classe parmi les dix personnalités les plus riches du monde. Début juillet, il assurait à Forbes : « Je m’en fiche complètement. Ces chiffres augmentent et diminuent, mais ce qui compte vraiment, c’est de faire de bons produits que les gens aiment ».

Un autre grand gagnant de ces derniers mois est Mukesh Ambani, un homme d’affaires indien, président de Reliance Industries, dont la société de télécommunications Reliance Jio a attiré des milliards de dollars d’investissements en 2020. Parmi ces derniers, on compte 5,7 milliards de dollars de la part de Facebook en avril et 1,2 milliard de dollars du fonds d’investissement d’Abou Dabi Mubadala en juin. Par ailleurs, le 15 juillet dernier, Google a confirmé vouloir investir 4,5 milliards de dollars dans Reliance Jio. Cette annonce a permis au cours de l’action Reliance Industries de grimper en flèche. Mukesh Ambani est désormais la septième personne la plus riche au monde, avec une fortune 71,4 milliards de dollars, soit près du double depuis mi-mars. La dernière fois que l’homme d’affaires avait fait partie du top 10, c’était en 2011, avec une fortune de 27 milliards de dollars.

Autre nouveau venu dans le top 10 depuis le mois de mars : Steve Ballmer, ancien PDG de Microsoft. L’action Microsoft a en effet connu une hausse spectaculaire de 47 % depuis la mi-mars, plaçant Steve Ballmer en 6e position des plus grandes fortunes du monde, avec 72,1 milliards de dollars.

Cela va de soi : si certains grimpent dans le classement, d’autres doivent descendre. Fin janvier, Bernard Arnault pesait 108 milliards de dollars, mais à la mi-mars sa fortune est tombée à 76 milliards de dollars, une conséquence du confinement qui a vu diminuer les dépenses de luxe. Depuis, le Français est remonté à 111,1 milliards de dollars, pour redevenir no3 mondial.

Malgré une baisse de seulement 3,5 milliards de dollars de sa fortune nette depuis mars, Warren Buffett, l’un des investisseurs les plus prospères de l’histoire, a perdu quatre places et se retrouve désormais en 8e position des plus grandes fortunes du monde. Il s’agit du pire classement pour l’oracle d’Omaha depuis au moins 20 ans.

Quant à la famille Walton (composée de Jim Walton, Alice Walton et Rob Walton), qui possède le groupe Walmart et qui se trouvait dans le top 10 à la mi-mars, elle n’a pas réussi à conserver sa place malgré une augmentation de 3 milliards de sa fortune nette ce mardi. Ceci a permis à d’autres personnalités comme Elon Musk, Mukesh Ambani et Steve Ballmer de grimper dans le classement.

La seule certitude dans tout cela, c’est que chez les plus fortunés, des milliards peuvent être gagnés ou perdus en l’espace de quelques heures.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Angel Au-Yeung

 

<<< À lire également : Jeff Bezos Au Sommet Des Plus Grandes Fortunes Mondiales >>>