Jeff Bezos confirme son statut de plus grande fortune de la planète grâce aux résultats solides d’Amazon pendant la période de Noël.

L’entreprise a annoncé jeudi que les bénéfices et le chiffre d’affaires du dernier trimestre avaient connu une croissance à deux chiffres, dépassant largement les attentes des analystes. Cette nouvelle a fait grimper la valeur de l’action Amazon d’environ 12 % après la clôture des marchés, faisant ainsi gagner 12,8 milliards de dollars à Jeff Bezos. Le fondateur et PDG d’Amazon pèse donc désormais 128,9 milliards de dollars.


Ces derniers mois, Jeff Bezos a remplacé Bill Gates pour le titre de plus grande fortune de la planète. Si l’action Amazon conserve ses gains jusqu’à vendredi, le PDG aura alors une avance confortable sur Bill Gates (110,8 milliards de dollars) et Bernard Arnault (105,2 milliards de dollars). La société atteindrait également une capitalisation boursière supérieure à 1 000 milliards de dollars.

Le trimestre solide d’Amazon est dû à des ventes record pendant les vacances, probablement stimulées par des achats de dernière minute rendus possibles grâce à la livraison gratuite en un jour ouvré. L’entreprise a massivement investi dans ses infrastructures logistiques après avoir assuré l’année dernière que l’expédition en un jour serait proposée pour tous les membres d’Amazon Prime, notamment aux États-Unis. Rien qu’au quatrième trimestre, le groupe a prévu de consacrer 1,5 milliard de dollars à cette initiative.

Jeff Bezos a déclaré dans un communiqué : « L’abonnement Amazon Prime s’améliore d’année en année pour les clients. Et ceux-ci sont réceptifs : ce trimestre, nous avons constaté plus de nouveaux abonnés que jamais, et nous comptons maintenant plus de 150 millions de membres Amazon Prime dans le monde ».

Au cours du dernier trimestre 2019, les bénéfices nets d’Amazon ont bondi à 3,3 milliards de dollars, soit 6,47 dollars de bénéfice par action, contre 3 milliards de dollars et 6,04 dollars de bénéfice par action un an plus tôt. Les analystes de Wall Street attendaient un bénéfice par action à 4,04 dollars, mais les résultats ont dépassé toutes les espérances. Le chiffre d’affaires de l’entreprise a augmenté de 21 % pour atteindre 87,4 milliards de dollars, battant les estimations des analystes qui se situaient à 86,01 milliards de dollars.

Et les prévisions d’Amazon pour 2020 ne sont pas en reste : le groupe prévoit une augmentation de son chiffre d’affaires au premier trimestre à hauteur de 16 à 22 % par rapport à l’an dernier, pour atteindre entre 69 et 73 milliards de dollars au total.

Amazon ne faiblit pas malgré les opérations de MacKenzie Bezos, ex-femme de Jeff Bezos, qui a vendu, donné et transféré environ 350 millions de dollars d’actions Amazon (selon un récent document de la U.S. Securities and Exchange Commission). Cela équivaut à 1 % de sa participation dans l’entreprise de son ex-mari.

 

<<< À lire également : Jeff Bezos : L’ONU Ouvre Une Enquête Contre L’Arabie Saoudite Pour Piratage >>>