Le crowdfunding comme solution après le coronavirus ? En tout cas, ce qui est sûr, c’est que la pandémie de Covid-19 a plongé les petites entreprises dans de multiples difficultés. Selon un rapport du mois de juillet de la Chambre de commerce des États-Unis, plus de la moitié des petites entreprises craignent toujours d’avoir à fermer définitivement dans les mois à venir.

Aux États-Unis, les programmes de prêts aux petites entreprises garantis par le gouvernement en cas de pandémie ont expiré, et les efforts pour les renouveler sont au point mort. Mais alors, où trouver de l’aide lorsque l’on est une petite entreprise en difficulté ?


La Small Business Administration (SBA) propose toujours des prêts, tout comme la plupart des banques traditionnelles et même certains prêteurs en ligne. Mais il existe une autre solution alternative, qui peut aider les entreprises à combler leur fossé financier : le crowdfunding. 

Les recherches menées par Kickstarter montrent que le taux de réussite des campagnes de financement participatif est corrélé aux indicateurs pré-pandémie. Cependant, le nombre de projets en ligne sur Kickstarter a diminué d’environ 25 % par rapport à la même période l’année dernière. Pendant ce temps, la plus grande plateforme de crowdfunding, Wefunder, vient d’annoncer que le volume des investisseurs avait augmenté de 35 % de février à avril. Début mai, elle a même constaté un investissement record de 2 millions de dollars en une seule journée.

Le crowdfunding est donc en plein essor, et les bailleurs de fonds sont désireux de soutenir des projets ou des entreprises. En cette période, le financement participatif pourrait même sauver certaines sociétés en difficulté.

 

Les avantages du crowdfunding pendant la pandémie

Les entreprises ont de plus en plus souvent recours au financement participatif pour lancer de nouveaux produits, mais pas dans le but de maintenir leur activité. Pourtant, la complexité de la période actuelle appelle des solutions extrêmes, et nombre des avantages du crowdfunding pour le lancement de produits s’appliquent également au financement du capital des entreprises.

À l’heure actuelle, les petites entreprises disposent de moins d’options de financement. Les prêteurs en ligne sont encore méfiants, et les programmes gouvernementaux, notamment outre-Atlantique, sont à bout de souffle. Les sociétés en difficulté peuvent à juste titre s’inquiéter de leurs dépenses si elles n’ont pas la garantie que leurs affaires s’amélioreront suffisamment pour payer les factures. 

À ce titre, le crowdfunding présente un certain nombre d’avantages :

  • Construisez votre marché et votre réseau : Que ce soit pour lancer un produit ou pour rester en activité, les campagnes de financement participatif permettent d’exploiter de nouveaux marchés et de constituer un réseau avec des personnes et des entreprises qui vous ressemblent. C’est vrai : si un client fidèle voit que vous collectez des fonds, il est probable qu’il en parle à ses amis, et si des entreprises similaires qui rencontrent également des difficultés voient votre campagne, elles peuvent s’adresser à vous pour vous proposer de collaborer.
  • Le financement par la foule peut accélérer votre activité : Lorsque vous demandez un prêt, seul un certain montant de financement peut vous être parfois attribué. Mais avec le crowdfunding, vous pouvez vous fixer un objectif et, si tout va bien, même le dépasser. C’est rare, mais si vous dépasse vos objectifs, vous pourriez accélérer la croissance de votre entreprise.
  • Vous restez aux commandes : Lorsque vous lancez une campagne de crowdfunding, les bailleurs de fonds contribuent par altruisme, ou parce qu’ils apprécient votre produit ou service. Il faut donc les motiver en leur offrant des chèques-cadeaux ou des offres spéciales en fonction de différents niveaux de financement. Mais attention, ne renoncez pas à vos fonds propres ! (À noter : si vous pratiquez le financement participatif en fonds propres, cette remarque ne s’applique pas, car cette forme de crowdfunding échange des fonds propres contre des investissements généralement plus importants).
  • Les campagnes sont centralisées : Avec une page de campagne sur une plateforme comme Kickstarter ou Wefunder, vous pouvez facilement gérer la sensibilisation, la recherche de bailleurs et la collecte de fonds à un seul endroit.

 

Comme mentionné ci-dessus, il y a moins de concurrence sur les plateformes de financement participatif en ce moment, alors que les gens montrent tout autant intérêt à soutenir des projets. Avec moins de concurrence pour le même montant de bailleurs de fonds et de dollars, c’est encourageant pour les petites entreprises.

Pendant la pandémie, Kickstarter a également encouragé les créateurs et les entreprises à utiliser la plateforme, en offrant des extensions gratuites de sept jours pour de nombreuses campagnes et de nouveaux outils pour promouvoir les projets sur les réseaux sociaux.

 

Les inconvénients du crowdfunding en ce moment

Si le crowdfunding offre de nombreux avantages par rapport aux voies de financement traditionnelles, son principal inconvénient est simplement qu’il est difficile à mettre en place.

Pour mener à bien une campagne de financement participatif, il faut disposer d’une stratégie de marketing en ligne efficace, qui attirera du trafic vers la page de votre campagne. Votre page doit également être optimisée, pour encourager ces visiteurs à participer à votre projet. De nombreux sites de crowdfunding se battent par ailleurs pour empêcher les escrocs ou les robots de s’infiltrer dans la campagne, de sorte que si vous avez atteint votre objectif, vous n’aurez pas la mauvaise surprise de découvrir que c’est en partie à cause de fraudes.

Si votre entreprise n’est pas très connue, ou si elle s’adresse à une communauté très locale, le crowdfunding n’est pas forcément la meilleure solution, à moins que cette communauté ne compte des personnes fortunées et généreuses. 

Le crowdfunding pose également d’autres problèmes logistiques :

  • Les fonds issus du financement participatif sont imposables : Ce que vous recevez lors d’une campagne de crowdfunding est imposable et peut être soumis à des frais, de sorte que le montant net de votre projet sera moins élevé après impôts. Cependant, de nombreux paiements de prêts aux entreprises peuvent être amortis à la saison des impôts.
  • Pas de constitution de crédit : Les produits de crédit traditionnels présentent l’avantage de permettre à une entreprise de bénéficier d’un crédit de construction, ce qui peut être essentiel pour obtenir des prêts à l’avenir. Le financement participatif, lui, ne permet pas de développer votre crédit.
  • Possibilités de prix d’appel : Si vous optez pour l’equity crowdfunding, les investisseurs n’ont pas besoin de verser des fonds pour obtenir une part de votre entreprise. Cela signifie qu’ils ne sont prêts à vous aider que si votre campagne atteint son objectif et, même dans ce cas, ils ne sont pas légalement tenus de donner suite à l’investissement. Vous pouvez donc atteindre votre objectif avant de découvrir que vos investisseurs s’inquiètent d’une évolution du marché ou qu’ils ont déjà placé leur argent ailleurs. 

 

Comment mener une campagne de crowdfunding avec succès

Mener une campagne de financement participatif demande de la patience, de la persistance et de la ténacité. Il faut aussi de la chance, mais pour la provoquer vous pouvez demander à des personnes qui ont mené des campagnes réussies de vous expliquer comment elles s’y sont prises, quitte à obtenir une centaine de réponses différentes ! Certaines stratégies sont cependant toujours les mêmes, et sont notamment recensées par la plateforme de crowdfunding Indiegogo :

  • Être présent sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram)
  • Communiquer avec les bailleurs de fonds sur les réseaux sociaux
  • Publier régulièrement des actualités concernant le projet
  • Créer du contenu vidéo pour présenter votre projet

 

Par ailleurs, les petites entreprises qui ont recours au crowdfunding doivent se concentrer sur la communauté, puisque c’est à elles qu’elles demandent de l’aide. Ainsi, il est essentiel d’exploiter cette connexion autant que possible. Les citoyens se sont battus pendant la pandémie, et ils comprennent que les entreprises aussi se battent, et personne ne veut voir ses entreprises préférées faire faillite.

L’engagement avec les bailleurs de fonds sur les réseaux sociaux est un excellent début pour établir ce lien, mais il faut également utiliser la campagne pour en savoir plus sur ce que les clients veulent voir de votre entreprise, et réfléchir à des moyens créatifs pour attirer leur attention avec des promotions et des offres spéciales. Tout crowdfunder qui se respecte sait qu’il faut donner aux gens une bonne raison de financer votre projet ; pour de nombreuses petites entreprises, cette raison simplement peut être de pérenniser son existence dans la communauté.

En d’autres termes : soyez transparent avec votre communauté, communiquez avec elle et faites-lui comprendre qu’elle sauve votre entreprise. Car c’est le cas.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Jared Hecht

 

<<< À lire également : Les Dessous Du Crowdfunding Record Du Youtubeur Français Bob Lennon >>>