Dans une note à ses clients, Goldman Sachs, le géant de la banque d’investissement a révisé ses estimations de bénéfices pour les entreprises américaines en 2020, ne prévoyant aucune croissance de bénéfices pour cette année, en raison de l’épidémie du coronavirus.

  • Selon les dernières informations, les bénéfices représenteraient 165 dollars par action pour les entreprises américaines. Aucune croissance n’est donc attendue en 2020, en estimant que le coronavirus continue de se propager.
  • Wall Street, en revanche, prévoit une croissance des bénéfices de 7%.
  • Le stratège en chef des actions américaines, David Kostin, a expliqué que ces prévisions en baisse, reflétaient « la forte baisse de l’activité économique chinoise au premier trimestre, la baisse de la demande finale pour les exportateurs américains, la perturbation de la chaîne d’approvisionnement, un ralentissement de l’activité économique américaine ainsi qu’un grand nombre d’incertitudes ».
  • La banque a déclaré que le virus affecterait les bénéfices en raison de perturbations de la chaîne d’approvisionnement en Chine et de la baisse de la demande aux Etats-Unis.

Contexte clé : Alors que l’impact économique du coronavirus commençait à inquiéter les investisseurs, les marchés américains ont senti des secousses cette semaine. L’indice S&P 500 a perdu 8% et le Dow Jones a perdu 7% depuis le début de la liquidation cette semaine. Des centaines de sociétés, dont Apple, Nike, Starbucks et McDonald’s, ont émis des avertissements selon lesquels la propagation du virus pourrait avoir un impact sur leurs résultats financiers au premier trimestre. Mercredi, Microsoft a annoncé qu’en raison du coronavirus, il n’atteindrait pas ses prévisions du premier trimestre pour son segment d’activité qui comprend Windows.


Chiffres importants : Selon la note, le S&P 500 génère 70% de ses ventes sur le marché extérieur, avec seulement 2% des ventes provenant explicitement de la Grande Chine. L’arrêt de la production chinoise a eu un impact surdimensionné et un nombre significatif de chaînes d’approvisionnement des sociétés S&P a subi des perturbations.

Citation clé : « Une pandémie plus grave pourrait engendrer une prolongation des perturbations et une récession aux Etats-Unis », a prévenu David Kostin. Si la pandémie reste principalement confinée à la Chine, cependant, l’analyse de David Kostin indique que la croissance des bénéfices pourrait atteindre 3% en 2020.

<<< À lire également : Bourse : Ces Biotechs Dopées Par Le Coronavirus >>>