Le dernier rapport de la Réserve fédérale américaine sur la situation économique indique que la plupart des entreprises sont encore pessimistes quant au rythme de la reprise économique.

La Réserve fédérale (FED) a déclaré que « l’activité économique a diminué dans tous les secteurs, avec une forte contraction dans la plupart d’entre eux ».
La banque centrale a indiqué que les problèmes de santé des travailleurs, les possibilités limitées de garde d’enfants et l’augmentation des allocations de chômage pendant la pandémie ont rendu plus difficile le retour au travail des employés.


Le CBO (la Commission des finances du congrès américain) a estimé la semaine dernière que le taux de chômage restera supérieur à 15 % jusqu’en septembre, un niveau jamais atteint depuis la Grande Dépression. Ce taux finira par décroître, mais cela prendra beaucoup de temps et le taux de chômage annuel ne passera pas en dessous de 10 % avant 2021.

La Réserve fédérale a également noté que si les dépenses de consommation ont diminué de manière générale, les pires baisses ont été enregistrées dans les secteurs des loisirs et de l’hôtellerie.

Les ventes de voitures enregistrent elles aussi un déclin, à quelques exceptions près.

L’activité manufacturière et la construction ont fléchi, les ventes de maisons ont chuté, les locataires du commerce de détail n’ont pas payé leur loyer commercial et les conditions de travail dans le secteur agricole se sont également détériorées.

reprise
Une reprise économique très lente. Getty Images

Selon le rapport de la Réserve fédérale « bien que des intervenants aient exprimé l’espoir d’une reprise rapide, les perspectives sont restées très incertaines et la plupart des intervenants étaient pessimistes quant au rythme potentiel de la reprise ».

Contexte général

Selon les estimations de CNBC, une série de mesures d’urgence prises par la Réserve fédérale pendant la crise – y compris des réductions de taux, des programmes de prêts et des facilités de crédit – ont le potentiel d’injecter collectivement 6 000 milliards de dollars en espèces dans le système financier. Au cours des trois derniers mois, la Réserve fédérale a réduit les taux à deux reprises, les ramenant à des niveaux proches de zéro, elle a réduit les réserves obligatoires des banques et a commencé à acheter des billets de trésorerie (une forme de dette d’entreprise à court terme). Elle achète également pour la première fois des titres municipaux et fait ses premiers pas dans certains types de titres d’entreprises plus risqués, elle s’est aussi engagée à racheter un montant illimité de dette publique pendant toute la durée de la crise. Enfin, elle a lancé deux facilités de crédit pour les grandes entreprises et a annoncé un programme de prêt massif pour les petites et moyennes entreprises, bien que ce programme n’ait pas encore été lancé.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Sarah Hansen

<<< À lire également : Comment Éviter Une Explosion Des Faillites D’Entreprises ? >>>