L’un des investisseurs les plus accomplis de Wall Street, le milliardaire Carl Icahn, a récemment déclaré dans une interview à Bloomberg que les actions financières étaient surévaluées. Selon lui, bien qu’il devrait y avoir de « bonnes opportunités » pour acheter, le coronavirus devrait entraîner une liquidation sur les marchés.

L’investisseur de 84 ans, qui a survécu à des années de crise financière, estime que l’économie ne peut pas simplement être enclenchée de nouveau, « tel un robinet ». Il a déclaré ne pas acheter d’actions en ce moment, préférant stocker ses liquidités car il craint que le marché soit surévalué. Dans son interview, Carl Icahn lance un avertissement, incitant les investisseurs à être « extrêmement prudents ». Il ajoute par ailleurs : « Vous pourriez subir des pertes à court terme ». Le milliardaire a toutefois estimé qu’il y aurait de « bonnes opportunités » pour investir sur le marché pendant la période de liquidation.


« Aujourd’hui, le risque est trop élevé », poursuit Carl Icahn (dont la fortune nette est estimée à 13,9 milliards de dollars par Forbes). Avec le coronavirus, qui représente un risque important pour l’économie, l’investisseur ne comprend pas pourquoi le S&P 500 devrait se négocier 17 fois le montant de ses estimations de bénéfices pour 2021. Il estime que cela « ne peut pas » être justifié, étant donnée l’incertitude que provoque le Covid-19 sur les marchés.

Depuis 2019, Carl Icahn parie contre le CMBX 6, un indice de titres immobiliers. Ce marché est souvent décrit comme le « mall short » parce qu’un grand nombre des prêts sous-jacents sont destinés à des centres commerciaux. Le pari pris du milliardaire est aussi de régler ses dettes pendant la pandémie de coronavirus, car les fermetures d’entreprises et de magasins mettent en danger de nombreuses sociétés, menacées de faillite. Depuis début mars, plusieurs tranches de l’indice CMBX 6 ont plongé, certaines jusqu’à 40 %. Carl Icahn affirme : « C’est comme en 2008 », comparant le contexte actuel à l’effondrement des dettes hypothécaires à risque lors de la crise financière de 2008. 

La semaine dernière, lorsque le cours du pétrole a connu une chute sans précédent, Carl Icahn y a vu une opportunité. Il a donc acheté du pétrole pour des prix défiant toute concurrence, à un moment où l’offre était bien supérieure à la demande. Ce pari semble avoir porté ses fruits, car aujourd’hui le prix du pétrole a rebondi, augmentant de près de 50 % en fin de semaine dernière.

Suite à des mesures sans précédent de la Réserve fédérale des États-Unis pour soutenir l’économie, et à plusieurs mesures de relance budgétaire de la part du Congrès, les actions ont pu regagner de la valeur, augmentant d’environ 30 % par rapport à leur niveau le plus bas de la pandémie, à la fin du mois de mars. Mais si les prévisions de Carl Icahn se concrétisent, les actions à Wall Street pourraient chuter de nouveau dans les mois qui suivent.

 

<<< À lire également : Bourse : Pourquoi Les Marchés Guettent Un Signal De Warren Buffett >>>