Engagée aux côtés des femmes entrepreneures, She’s Mercedes lance La Ligne Droite, un programme d’accompagnement fondé sur la force du mentorat. Une idée : sur la base de rencontres inspirantes, les femmes qui font bouger les lignes de l’horizon entrepreneurial français s’entraident et s’élèvent pour créer des projets toujours plus incroyables.

Le projet s’inscrit dans le cadre de « She’s Mercedes », une initiative internationale lancée en 2015, qui vise à offrir aux femmes de tous les secteurs l’opportunité d’étendre leurs propres réseaux et de se renforcer mutuellement lors d’expériences et d’événements exclusifs. En France, Clémence Madet et Angélique Touguet ont décidé d’aller encore plus loin en créant la Ligne Droite. Pourquoi ce nom ? Parce que dans l’entrepreneuriat, la route pour les femmes est pour le moins sinueuse. « Nous avons voulu donner une route plus directe vers l’épanouissement pour les femmes entrepreneures, et ce peu importe d’où elles viennent », explique Clémence Madet. Cette initiative propose un coup de boost au moment opportun pour développer, accélérer ou pérenniser un projet professionnel, via un programme de mentoring. Son objectif ? Aider les entrepreneures à aller plus loin dans leur projet et à se réaliser personnellement et professionnellement. Car si aujourd’hui en France, 40 % des entrepreneurs sont des femmes, la route vers un projet humain et prospère est parfois plus complexe.

Accompagner les femmes de tous les secteurs

Malgré l’envie, le courage, la résilience et les idées, celles qui se lancent ou qui veulent voir pérenniser leur projet ont besoin d’un accompagnement personnalisé pour parvenir à leur idéal. Et c’est exactement ce que leur propose La Ligne Droite à travers le concept de mentors et mentees. Grâce à un regard extérieur sur le projet et leur propre expérience, les mentors peuvent cibler les points sur lesquels les mentees doivent se challenger. Sans être un rapport professeur-élève, c’est un vrai dialogue et un échange éclairant entre femmes à l’esprit d’entreprise visionnaire.

Sélectionnées parmi de nombreuses femmes toutes plus inspirantes les unes que les autres et porteuses de projets innovants, les mentees sont des femmes qui ont l’esprit d’entreprise de demain et qui regorgent de potentiel. Le mentoring de La Ligne Droite va leur permettre de trouver des réponses pour aller au bout de leurs aspirations en organisant une rencontre avec une femme entrepreneure qui les inspire et qui fait écho à leur projet.

Des rencontres inspirantes, dans la créativité

> Olivia De Fayet et Fanny Saulay, Wilo & Grove, & Cordelia Flourens, Fondatrice des EllesFontYoutube

Olivia et Fanny sont expertes en art moderne. Leur projet, « Wilo & Groove », est un concept de galerie 2.0 qui tend à révolutionner la galerie d’art en proposant une immersion physique et expérientielle. Elles ont rencontré leur mentore Cordelia Flourens, qui les accompagne sur la façon de gérer son temps et trouver un bon équilibre de vie, lorsque l’on exerce un métier passion. « Il y a une réelle authenticité dans cette démarche entre mentors et mentees. Il était important que je révèle les difficultés et les échecs qui ont fait mon parcours », explique Cordelia Flourens.

> Charlotte De Laitre et Claire Chappet, Be My Nest, & Pauline Laigneau, Co-Fondatrice de Gemmyo

Be My Nest est la première plateforme humaine qui met en relation des propriétaires avec des étudiants et des jeunes actifs à la recherche d’une solution de logement. « L’histoire d’amitié entre Charlotte et Claire m’a énormément touché. Beaucoup de femmes se reconnaîtront dans leur parcours. C’est une vraie histoire de générosité », observe leur mentore Pauline Laigneau, co-fondatrice de Gemmyo.

> Noélie Balez, Pampa, & Julia Bijaoui, Co-Fondatrice de Frichti

Julia Bijaoui, co-fondatrice de Frichti, est la mentore de Noélie Balez, fondatrice de Pampa. (Crédit : She’s Mercedes)

Aux origines de Pampa, il y a la rencontre entre Noélie et Emmanuelle qui partagent l’amour de la fleur et des couleurs. Aujourd’hui, Pampa est une famille de 12 passionnés réunis dans les ateliers les plus colorés de Paris, en plein cœur du 10ème arrondissement. Leur mission : apporter de la bonne humeur grâce à des bouquets audacieux et festifs. « Noélie m’a beaucoup apporté, autant que j’ai pu lui apporter. Ces échanges étaient inspirants et nous nous sommes trouvées des valeurs communes de créativité », analyse Julia Bijaoui. « C’était une rencontre riche qui nous a permis de mettre le doigt sur beaucoup de problématiques que rencontrent les femmes qui entreprennent ».

À travers ces belles rencontres, la Ligne Droite se veut donc être une caisse de résonance, un amplificateur, un accélérateur permettant à ces femmes d’accroître leur visibilité et de se donner encore plus de challenges. « Il faut que les femmes puissent évoluer dans leur carrière et cela passe par le mentoring, l’entraide et la sororité », explique Clémence Madet. « Porter ces initiatives est essentiel en cette période, nous avons donc décidé de mettre en avant ces femmes entrepreneures qui inspirent au quotidien et qui sont de véritables modèles de générosité ».

Suivront des films, podcasts et interviews des mentors et de celles qu’elles accompagnent qui permettront au grand public de mieux les connaître et de voir concrètement ce qu’apporte aux entrepreneures un programme comme La Ligne Droite.

 

<<< À lire également : Les femmes et la tech : casser le plafond de verre >>>