Aujourd’hui paraît, publié par la Documentation Française, le livre « Femmes et République ». Un ouvrage politique autant qu’un récit passionnant sur la place des femmes dans la République en France, de la Révolution française à nos jours.

 

Les femmes éligibles en politique

« Les femmes, différentes, immatures, influençables, inférieures, ne peuvent prendre une part intelligente et autonome à la vie publique. » Ainsi concluait l’écrivain Romain Rolland, en union avec les nombreux hommes politiques, députés et sénateurs qui s’opposaient au suffrage féminin. Depuis le 21 avril 1944, les femmes sont électrices et éligibles aux mêmes conditions que les hommes. Si la parité a progressé depuis les années 90, les femmes restent encore sous-représentées en politique : malgré un dispositif important pour favoriser la parité et améliorer leur place en politique, elles restent encore exclues des fonctions à haute responsabilité. Une progression très lente qui n’est pas sans lien avec la méconnaissance du rôle de ces dernières dans l’histoire politique. Parce que le fait de développer la visibilité des femmes en s’emparant de la mémoire collective ne peut que renforcer leur légitimité, l’ouvrage « Femmes et République », sur l’évolution de leur place au sein de la République, est à mettre en toutes les mains.

 

Un livre sur la mémoire des femmes en politique

Depuis l’apprentissage de la vie politique dans les clubs et les salons au 18ème siècle à l’exercice du pouvoir, en en passant par l’image de la femme dans l’art politique et républicain, l’ouvrage retrace les combats des femmes dans la quête de reconnaissance de leurs droits civils – d’abord – et politiques. Joliment illustré et écrit à 12 mains par des historiennes et des politologues, le livre qui s’articule en trois parties (conquête des droits, exercice des pouvoirs et incarnation de la République) dessine une fresque féministe très complète. Il donne la parole aux militantes, aux femmes politiques et d’influence, à travers des portraits et des discours marquants qui ont émaillé leurs conquêtes. Le livre se termine par une interrogation, celle de l’évolution de la place de la « première dame » dont le titre -initié par le général de Gaulle – n’a d’officiel que le nom puisque son statut n’est pas inscrit dans la Constitution ; un statut hors du temps et surtout hors du statut actuel de la femme dans la société, à réinventer… peut-être le jour où une femme sera élue à la présidence de la République française ?

Livre Femmes et République Documentation Française
Femmes et République publié par la Documentation Française

 

<<< À lire également : Le Manifeste des 343 ou l’histoire d’un combat en BD >>>