Entrepreneuses innovantes, femmes actives ou encore étudiantes enthousiastes… elles seront nombreuses à venir assister à la Journée de la Femme Digitale, qui se tiendra le 17 avril à Paris à la Maison de la Radio. Cet événement majeur, destiné à honorer et connecter les femmes dans le digital, rassemble chaque année de nombreuses personnalités de la Tech, avec la remise des « Margaret » qui récompense la Femme Digitale européenne et africaine de l’année.

 


Face à l’incompréhensible sous-représentation des femmes dans le numérique et à la tête d’entreprises, la Journée de la Femme Digitale est devenue incontournable. Il y aura de nombreux temps forts avec un concentré de rencontres, de tables rondes autour du partage de savoir-faire et d’expérience. Avec, pour nourrir les débats des personnalités de la tech – femmes et hommes –  qui ont accepté de venir raconter leur parcours et leurs initiatives dont, Anne Rigail (Directrice Générale Air France) Fabienne Dulac (DG Orange France), Salwa Toko (Présidente CNNUM), Sophie Viger (Directrice Ecole 42), Carlo Purassanta (Président Microsoft France), et Momar Nguer (Directeur Général TOTAL, Marketing & Services) qui se succéderont tout au long de la journée.

Prix Margaret dans le monde

Avec pour point d’orgue de l’événement, la remise du Prix les Margaret ( en hommage à Margaret Hamilton, codeuse informaticienne à la NASA) à la Femme Digitale européenne et africaine de l’année : l’Afrique est le leader de l’entrepreneuriat féminin avec 26 % d’entrepreneures  et où les nouvelles technologies représentent un levier de croissance socio-économique déterminant.

 

Ateliers numériques

Mais aussi des ateliers comme celui de création de pages Wikipedia de femmes digitales, pour augmenter la visibilité des femmes dans l’espace numérique qui ne sont représentées qu’à 20% sur l’encyclopédie collective en ligne, mais aussi la création de podcasts personnalisés avec Orange.

Une journée sous le signe de l’action et de l’inspiration en résonance avec la Journée internationale des femmes, co-fondée en 2013 par Delphine Remy-Boutang qui rappelle que seulement « 27% des femmes sont engagées professionnellement dans le secteur numérique, 10% seulement sont à la tête de start-up, ou 3% concernées par le code. » 

7 ème édition de la Journée de la Femme Digitale