Nouvelle égérie du parfum Alien de Mugler, la top britannique Jourdan Dunn, qui défile pour les plus grands couturiers, fait sa première apparition au cinéma avec Zoolander 2. Célèbre pour sa beauté magnétique mais également pour ses engagements pro-diversité et écologie, elle mène sa carrière d’un main de maître. De quoi faire voler en éclats le cliché du mannequin-potiche. Interview.

 

Que représente pour vous ce rôle d’égérie pour un parfum français iconique ?

Très sincèrement j’ai saisi l’opportunité dès qu’elle s’est présentée. Parmi les projets que je n’avais pas encore accomplis dans ma carrière de mannequin, il y avait celui d’incarner un parfum. Quand mon agent m’a parlé de représenter les parfums Mugler, j’ai enfin été comblée (rires). Je suis bien sûr extrêmement honorée de représenter une marque aussi emblématique.

 

Vous êtes le premier mannequin noir à défiler pour Prada (depuis Naomi Campbell). Quelle est la représentation des femmes noires dans l’industrie de la beauté ?

L’industrie de la beauté évolue dans le bon sens – j’en suis la preuve – mais il y a encore beaucoup à faire pour que la diversité devienne la norme. D’ailleurs quand on parle de beauté, il ne s’agit pas seulement de maquillage, mais aussi de soins capillaires et cutanés. Nous devons pousser plus loin nos discussions sur le sujet de la représentation de la diversité.

 

Quelle est la femme Mugler selon vous ?

La femme Mugler fixe ses propres règles. Forte et indépendante, elle décide elle-même qui elle veut être. C’est un plaisir de l’incarner !

 

Partagez-vous les valeurs de la maison, avec ici un des premiers parfums rechargeables ?

Absolument. Une prise de conscience écologique est nécessaire et j’y suis particulièrement sensible. Il est d’ailleurs essentiel dans une collaboration de choisir des marques qui aient les mêmes valeurs. Je ne peux pas exercer ce métier sans être en phase avec mes convictions.

 

Quelle est votre relation à la France ?

Cela a été mon premier voyage quand j’avais 10 ans. Un lien fort nous unit même si je ne n’imaginais pas que la France allait devenir un lieu de travail  et que cette ville me serait si  familière.

 

Quelle est votre actualité ?

Le cinéma m’attire depuis très longtemps, j’ai toujours souhaité y faire carrière et ce, même avant le mannequinat : désormais je m’y consacre beaucoup. Il y a aussi mon autre passion, la cuisine ! J’ai un projet de production d’émission sur l’art culinaire en cours : j’ai envie de transmettre ma passion pour rendre accessible la gastronomie !

<<< À lire également : Ana Jasmina, Être Top Model À L’Ère D’Instagram >>>