La chanteuse Gloria Gaynor, deux fois lauréate d’un Grammy Award, clôturera l’année 2020 avec une performance mettant en vedette son tube de 1978 I Will Survive le soir du réveillon du Nouvel An à Times Square, à New York, dans l’émission virtuelle de cette année.


Principaux faits

  • Selon un communiqué des organisateurs, l’apparition de la chanteuse fera partie d’une célébration visant à mettre en lumière les « héros de 2020 », les premiers intervenants et les travailleurs essentiels qui travaillent en première ligne de la pandémie de coronavirus, avec leurs familles.
  • « Il semble plus approprié de mettre en lumière les personnes qui dirigent sans relâche notre nation dans les moments difficiles avec une force, une détermination et un équilibre inébranlables, ainsi que leurs familles, qui doivent faire face à leurs propres sacrifices », a déclaré le président de Times Square Alliance, Tim Tompkins, mardi.
  • Une sélection de travailleurs essentiels de la ville de New York et leurs familles ont été nommés invités spéciaux de la soirée, dans le cadre d’une tradition qui remonte à plus de deux décennies, et ils assisteront aux représentations de la soirée à une distance sûre.
  • Contrairement aux années précédentes, la célébration de Times Square sera entièrement produite pour être diffusée en direct et gratuitement, sans audience publique.

 


Le contexte

En septembre, les organisateurs ont annoncé que le célèbre Ball Drop de New York pour marquer la nouvelle année aurait lieu virtuellement, au moment où le pays continue à lutter pour contenir son épidémie de coronavirus. Le maire Bill de Blasio a averti lundi que la ville pourrait devoir subir un second confinement si les infections à coronavirus à New York continuent d’augmenter, pour empêcher les hôpitaux d’atteindre leur capacité maximale. Depuis le début de la pandémie, plus de 16,6 millions d’Américains ont été testés positifs pour le coronavirus et plus de 300 000 sont décédés, selon l’université Johns Hopkins.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Carlie Porterfield

 

<<< À lire également : Reprise De L’Activité À New York : Voici À Quoi Cela Ressemble  >>>