EnjoyPhoenix de son vrai nom Marie Lopez, première influenceuse française – avec plus de 11 millions d’abonnés- et entrepreneuse accomplie, vient tout juste de sortir un parfum 100% français, éthique et éco-responsable, “Lùa”. Un nouveau tournant dans l’air du temps.

 

Numéro un sur YouTube et sur Instagram, EnjoyPhoenix a de quoi faire « saliver » les marques de cosmétiques et de parfumerie qui souhaitent toucher sa puissante communauté composée majoritairement de millénials. L’entrepreneuse de 26 ans, qui vit maintenant en Belgique, vient d’annoncer la sortie de son tout premier parfum, “Lùa” en collaboration avec Le Parfum Citoyen, une jeune Maison de parfumerie niçoise avec qui elle partage les valeurs de savoir-faire français, de consommation éthique et de démarche éco-responsable.
Si la blogueuse avait jusqu’alors caché à sa communauté son projet, elle semble en phase avec les attentes d’une génération qui a tendance à privilégier une alternative éthique sur un marché de la parfumerie encore très traditionnel. Entièrement conçu à la main, de manière artisanale, dans un atelier historique de la région grassoise son parfum décrit par le communiqué de presse comme « aérien, frais et clean » coche tous les engagements éco-responsables possibles : fabrication en circuit court avec des fournisseurs exclusivement locaux, packaging composé à 100% de papier recyclé, formulation clean avec des ingrédients naturels et 100% et enfin un système de précommande « Anti-gaspillage » qui permet de produire à la demande du client afin d’éviter le sur-stockage et son impact.

 

« Le Parfum Citoyen inscrit sa marque dans le monde de la beauté en changeant la façon dont on produit, perçoit et achète un parfum » explique Adrien Gautier le jeune fondateur de la maison de parfumerie et petit-fils de maitre parfumeur,  qui a co-créé avec EnjoyPhoenix le parfum à l’image de l’influenceuse. En créant sa maison en 2017, ce dernier avait envie de « mettre en valeur le savoir-faire des PME françaises et des parfumeurs indépendants » tout en s’adressant à la génération Y (18-35 ans) dont il fait partie. Un parfum ovni ? Avec le soutien d’une communauté aussi fidèle que bienveillante, la jeune femme bouscule  les codes de la parfumerie traditionnelle et pourrait ouvrir la voie à d’autres initiatives des créations éco-responsables. Lancé officiellement en édition limitée le 5 mai, le parfum sera également disponible en pré-commande jusqu’au 14 mai sur le site de la marque. Les générations passent, et la rareté reste une arme redoutable en marketing.

 

<<< À lire également : Des parfums aux effluves printaniers >>>