CO2 | Porté par ses modèles hybrides rechargeables, Volvo Car France veut renouer avec la croissance en 2021. Des objectifs digitaux adaptés au contexte actuel, cette année sera aussi synonyme d’un engagement encore plus fort dans le 100 % électrique pour le constructeur suédois.

Yves Pasquier-Desvignes, président de Volvo Car France, se dit « fier des résultats obtenus en 2020 », Volvo ayant immatriculé 16 412 véhicules durant l’exercice, enregistrant une baisse de 24%. Le président a tenu à souligner la très belle performance de la marque dans l’univers des modèles électrifiés qui ont représenté 43,6 % des mises à la route (+88,3 %). La palme du mix PHEV revenant au XC90 avec 80 %. Volvo occupe la place de numéro 2 des ventes d’hybrides rechargeables premium en Europe derrière Mercedes-Benz, avec une part de marché de 25% et occupe la même place derrière Mercedes en France.

Une bonne année 2020

Volvo a su garder le cap dans la tempête Covid. En 2020, le concessionnaire suédois a vendu 661 713 voitures, enregistrant un recul de 6%, alors que le marché mondial a reculé de 14%. La marque a même vu ses livraisons progresser aux USA et en Chine. C’est en Europe que la crise s’est fait le plus ressentir, avec une baisse de 15% des ventes. Les immatriculations totales ont chuté de 28%, mais la marque affiche tout de même une progression de 10% en part de marché européen.

Le modèle Volvo le plus vendu en 2020 reste le XC60, écoulé à 191 696 exemplaires. Mais ce devrait être la dernière année où ce modèle est la meilleure vente Volvo. Sans surprise, le titre devrait revenir dès cette année au XC40, qui a enregistré 185 406 ventes l’année dernière, soit une progression de 33%. Le XC40 est d’ailleurs déjà le best-seller de la marque en France. Avec un total de 16 412 véhicules immatriculés en France, soit une baisse de 24% sur l’année, la marque résiste mieux que le marché, 44% des ventes concernant la motorisation PHEV. 100% des modèles de la gamme possèdent désormais une version hybride rechargeable. « Si le marché français a chuté de 25,5 %, Volvo a enregistré sa meilleure part de marché depuis 1986, soit 0,99 % », observe Yves Pasquier-Desvignes.

 

L’électrique monte en puissance

Confiant, Volvo Car France s’est fixé comme objectif de retrouver son niveau de ventes d’avant crise dès cette année. Les hybrides rechargeables devraient représenter plus de la moitié des immatriculations. Pour l’année qui s’ouvre, Yves Pasquier-Desvignes a posé les objectifs : atteindre 20 000 livraisons en 2021, dont 55% en hybride rechargeable PHEV et 4% en véhicule électrique BEV, soit une croissance de 21% par rapport à 2020. Il estime par ailleurs que le marché français devrait avoisiner les 1,9 million d’unités, affichant une croissance de 15%. Le modèle XC40 devrait rester la locomotive de la marque avec 53% des ventes, devant le XC60 (29%) et le XC90 (9%). Tous les modèles proposés auront une, voire deux versions PHEV et 2021 marquent aussi l’arrivée réelle de la marque sur le marché du 100% électrique avec le XC40 Recharge P8 AWD qui a déjà enregistré plus de 10 000 commandes en Europe. Ce modèle devrait représenter environ 1 000 unités, soit 4% des ventes, dans l’hexagone. Une histoire électrique qui va continuer à s’écrire pour Volvo le 2 mars 2021 avec la révélation d’un nouveau produit à batteries.

 

La digitalisation comme fer de lance

Le dernier volet des actions à mener en 2021 sera digital. L’année dernière, le site volvocars.com/fr a enregistré un trafic en hausse de 8,5%, avec un bond de 23% des leads digitaux. Si le nouveau site internet de la marque, mais aussi le confinement, ont permis d’améliorer le trafic de la plateforme, la marque suédoise va également proposer, via son appli Volvo on Call et via son site internet, la prise de rendez-vous en ligne. Un autre service va aussi voir le jour dans le réseau en proposant au client un voiturier. « Ce service est considéré comme un vrai plus par les clients premium, explique Yves Pasquier-Desvignes, et sera proposé dans 80 % de notre réseau durant le premier semestre 2021. »

 

<<< À lire également : La voiture électrique : grande gagnante de 2020 et… de 2021 ? >>>