Les plus grandes fortunes s’investissent de différentes manières pour lutter contre le changement climatique. Forbes vous propose un aperçu des actions des dix plus grandes fortunes mondiales en faveur du développement durable et d’un avenir neutre en carbone.

 ➡ A partir d’aujourd’hui, et pendant 10 jours, nous vous proposons une enquête, sous forme de série, à la découverte de ce que font les 10 personnalités les plus riches de la planète contre le réchauffement climatique. 


(Fortune nette en date du 21 avril 2021)

 

#10 FRANÇOISE BETTENCOURT MEYERS

 

FORTUNE NETTE : 81,6 milliards de dollars

SOURCE DE RICHESSE : L’Oréal

ADHÉSION À L’INITIATIVE SBT : Oui. En avril 2018, L’Oréal s’est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 25 % d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 2016, en diminuant spécifiquement de 100 % les émissions absolues sur ses sites exploités d’ici 2025.

 

La femme la plus riche du monde est également l’une des plus timides en matière de publicité. Logique quand on sait que son nom de famille a pendant des années été associé au scandale de « l’affaire Bettencourt ».

Françoise Bettencourt Meyers détient 33 % des parts du géant des cosmétiques L’Oréal. Ce dernier a pris des engagements publics en matière de lutte contre le changement climatique, notamment concernant la réduction de ses émissions de carbone. En 2018, l’entreprise s’est engagée à réduire ses émissions absolues de GES de 25 % par rapport à ses niveaux de 2016, d’ici 2030. Toujours d’ici 2030, L’Oréal souhaite tirer 95 % des ingrédients de ses produits de « sources végétales renouvelables, de minéraux abondants ou de processus circulaires » à la place des ingrédients issus du pétrole. Enfin, le géant du cosmétique souhaite garantir que 100 % de ses produits « respectent l’environnement aquatique. » Françoise Bettencourt Meyers a vraisemblablement donné son feu vert à tous ces engagements puisqu’elle est membre du conseil d’administration du comité de stratégie et de développement durable de L’Oréal.

L’héritière de l’empire L’Oréal est également la présidente de la fondation familiale, qui ne se concentre pas sur le développement durable et le changement climatique, mais plutôt sur « les arts, les sciences de la vie et une société inclusive. » Le fonds privé d’investissement de sa famille, Téthys Invest, concentre également ses efforts sur les soins de santé et les sciences de la vie. Aucun investissement en matière de développement durable ou de lutte contre le changement climatique n’a été divulgué jusqu’à présent.

 

Article traduit de Forbes US – Auteurs : Sofia Lotto Persio et David Dawkins

<<< À lire également : Les milliardaires européens sont plus riches de 1000 milliards de dollars en un an >>>