La ramification d’un feu de forêt qui se développe rapidement dans le nord de la Californie se dirige vers le lac Tahoe, devenant ainsi la priorité absolue des pompiers dans un État en proie à une douzaine de grands incendies alors que la saison des feux n’en est qu’à ses débuts, selon de multiples rapports.

 

Principaux faits

  • L’incendie « Caldor », qui a débuté le 14 août à une trentaine de kilomètres au sud-ouest du lac Tahoe, se déplace rapidement vers la station balnéaire le long de la frontière avec le Nevada, faisant craindre une évacuation, selon le Los Angeles Times.
  • L’incendie a créé des conditions atmosphériques dangereuses dans la région de Los Angeles, à des centaines de kilomètres de là, et constitue désormais la priorité du département californien des forêts et de la protection contre les incendies (également connu sous le nom de Cal Fire), a déclaré le porte-parole Jason Hunter au Times.
  • L’incendie n’est contenu qu’à 9%, a déclaré Thom Porter, le chef de Cal Fire, selon le Guardian.
  • Selon le Times, l’incendie « Caldor » s’est étendu sur plus de 47 750 hectares en un peu plus d’une semaine, a brûlé plus de 455 maisons et met en danger 17 000 autres bâtiments.
  • Tahoe Vista, une ville située à l’extrémité nord du lac, avait mardi l’air le plus pollué du pays, soit 42 fois plus que l’exposition recommandée par l’Organisation mondiale de la santé, selon le Times.

 

Citation importante

« C’est malheureux », a déclaré au Washington Post Carol Chaplin, directrice de l’Autorité des visiteurs du lac Tahoe. « Nous passions un été formidable et nos entreprises poussaient un soupir de soulagement et commençaient à reprendre de l’élan après 18 mois de Covid-19 ».

 

Le contexte

Même s’il s’éteint avant d’atteindre les stations balnéaires du lac, l’incendie « Caldor » est un coup dur pour l’industrie touristique du lac Tahoe, son plus gros employeur. Le ciel est devenu orange et s’est étouffé de fumée au point que respirer l’air est dangereux pour la santé, a rapporté le Times. Le service forestier américain a fermé neuf forêts nationales le week-end dernier, selon le Guardian, et les gardera fermées au moins jusqu’au 6 septembre. En plus des personnes qui ne visitent pas la région, des dizaines de milliers de résidents ont évacué leurs maisons, selon le Times. Plus de 2 100 personnes sont affectées à la lutte contre l’incendie, selon Cal Fire.

 

Article traduit de Forbes US – Auteur : Graison Dangor

 

<<< À lire également : Californie : un arbre fume encore un an après l’incroyable Castle Fire >>>