La maladie hémorragique virale du lapin de type 2 a tué des milliers de lapins dans le sud-ouest américain et constitue une grave menace pour l’industrie des lapins de compagnie ainsi que pour les espèces menacées et les autres animaux sauvages qui se nourrissent de lapins.

 


Principaux faits

  • Comme on pense que le Covid-19 s’est transmis des chauves-souris aux humains, certains scientifiques pensent que la maladie hémorragique virale du lapin de type 2 est passée des lapins domestiques aux lapins sauvages en Europe.
  • Récemment, des milliers de lapins sauvages dans le sud-est du Colorado, en Californie, au Texas, en Arizona, au Nouveau-Mexique et au Nevada ont été retrouvés morts de la maladie.
  • La maladie provoque des hémorragies internes, des gonflements et des lésions hépatiques.
  • Un vaccin est disponible pour les lapins en Europe, mais il n’est pas encore approuvé aux États-Unis, bien que le Nouveau-Mexique ait reçu 500 doses du vaccin la semaine dernière, avec 30 sites de lapins en quarantaine, après que 470 lapins domestiques sont morts du RHDV2 et que 600 autres ont été euthanasiés à titre préventif.
  • La maladie a frappé les lapins à queue blanche du désert et des montagnes, les lièvres et les antilopes ; heureusement, toutes ces espèces sont loin d’être menacées d’extinction, rapporte le Washington Post.
  • Les chercheurs craignent que des espèces de lapins moins nombreuses ne disparaissent du RHDV2, et que les prédateurs de lapins perdent une importante source de nourriture, selon CNN.
  • Les scientifiques affirment que la maladie ne peut pas se transmettre des lapins aux humains, mais ceux qui ont des lapins de compagnie devraient faire très attention à ce que la nourriture et l’habitat de leurs lapins soient exempts de tout ce qui a pu entrer en contact avec des lapins sauvages ou des oiseaux.

 

Contexte clé

La maladie hémorragique virale du lapin de type 1 a été découverte en Chine en 1984, où les chercheurs pensent qu’elle pourrait avoir pour origine les lapins angoras. Le type 2 a été découvert plus récemment en Australie, au Canada et aux États-Unis, après être apparu en France en 2010 et s’être ensuite propagé en Europe, selon les chercheurs.

En 2019, l’USDA a estimé la valeur de l’industrie du lapin à plus de 2,2 milliards de dollars, dont plus de 80% sont liés à l’approvisionnement et aux soins des animaux de compagnie, pour 6,7 millions de lapins de compagnie dans 2,9 millions de foyers américains. Si le RHDV2 n’est pas maîtrisé, il se répercutera sur l’économie des lapins de compagnie, de la chasse, de la viande et de la fourrure, selon l’USDA.

Si vous voyez un lapin malade ou mort, n’y touchez pas – signalez-le au service local de protection de la faune.

 

Article traduit de Forbes US – Auteure : Alexandra Sternlicht

 

 

<<< À lire également : La Pollution De L’Air : Plus Dangereuse Que Le Coronavirus >>>