Après avoir présidé le groupe Aufeminin.com pendant dix ans, Marie-Laure Sauty de Chalon a fondé Factor K en juillet 2018. Cette société crée et développe de nouvelles marques virales pour des annonceurs.  Elle expérimente aussi par elle-même les conseils qu’elle donne en créant une première société, Mélusine Paris. Ce nouvel acteur proposent des produits cosmétiques Vegans, conçus autour du cannabis légal.

Rencontre avec Marie-Laure Sauty de Chalon, fondatrice de Mélusine Paris et de Factor K, et membre du conseil d’administration des groupes LVMH, Carrefour et JC Decaux.


Quelle est la singularité de Mélusine Paris?

Mélusine Paris est une marque française de produits de beauté à base de chanvre adaptée aux jeunes femmes de 18 à 25 ans. Cette classe d’âge recherche des produits naturels, engagés et insolites leur permettant de se démarquer.

Notre société a réalisé de nombreuses études cliniques en France. Les recherches scientifiques en laboratoire ont permis de concevoir des produits 100% Vegan et Naturels, évidemment Cruelty Free. Une ligne de cosmétiques solides a également été créée sans emballage, sans déchet ni plastique.

Les formules sont testées par notre « club des expertes ». Une centaine de consommatrices basées en France, en Belgique et dans les Dom-Tom découvrent nos produits cosmétiques et nous font part de leurs expériences sensorielles.

Les produits cosmétiques sont composés à 99 % d’ingrédients naturels pour le soin et à plus de 70 % pour le maquillage.

Nous nous sommes inspirés des rituels de beauté ancestraux venus d’Asie et plus particulièrement de la médecine traditionnelle chinoise. Nous avons exploité les vertus de certains gestes qui agissent sur la beauté du visage pour concevoir des ustensiles qui hydratent et lissent la peau tels que le facial roller et les mini-ventouses.

Notre société trouve son identité dans la fée Mélusine, femme à la queue de serpent. Cette sirène va chercher les meilleurs ingrédients « magiques » dans la forêt. Le sujet tabou de l’alliance entre l’être féérique et le chanvre légal, provoqué par la nature controversée de cette plante, suscite de l’intérêt sur internet.

Emilie Hannezo et sa mère Marie-Laude Sauty de Chalon (c) Yassin Kachchach

Quelles sont les vertus du chanvre ?

Cette plante est une mine de bienfaits pour la peau. Les graines du chanvre donnent une huile riche en oméga 3, oméga 6 et en vitamine E. Depuis l’Antiquité, cette huile est reconnue pour ses pouvoirs hydratants, anti-inflammatoires, antioxydants, relaxants, et sa capacité à réguler le sébum de la peau. La France est le premier producteur européen de chanvre avec plus de la moitié des surfaces, soit 33 000 ha. Seules les fibres et les graines sont utilisées en cosmétique. Comme il est résistant, le chanvre répond parfaitement aux attentes environnementales. La culture ne nécessite pas d’irrigation, d’engrais, de produits chimiques ou d’organismes génétiquement modifiés.

La filière est totalement maîtrisée, 100% française. La Communauté européenne a permis de lever tout risque de dérive en mettant en place une réglementation stricte notamment au niveau du contrôle du THC en végétation (tétrahydrocannabinol, le principe actif du cannabis).

Tous les ingrédients utilisés dans nos produits cosmétiques sont certifiés par l’organisme indépendant One Voice. Ce label garantit l’utilisation de nos substances ayant un impact limité sur la planète tels que le quartz, la lave de volcan, les billes de ricin, l’aloe vera, le chanvre et le lilas mauve. Nos produits sont fabriqués de façon éthique.

Quel est le modèle économique ?

Notre modèle est 100% digital. Il est basé sur la technologie et le marketing viral. Notre société ne communique que sur les réseaux sociaux avec ses « Story » et ses « Snap ».

Notre story telling est diffusé par des influenceurs et le bouche à oreille. Des prescriptrices nous rejoignent avec leur communauté d’abonnées parce qu’elles aiment sincèrement notre marque. Cette relation est un élément clé de notre croissance. Notre audience organique se transforme petit à petit en ventes.

Pour créer un lien direct entre la marque et nos consommateurs, un pop-up store pourrait être ouvert lors des fêtes de fin d‘années. Nous pourrions nous associer au mouvement « Go for Good » lancé par Les Galeries Lafayette. Le grand magasin propose à ses clients des services et des produits qui ont un impact positif sur l’environnement, la production locale et le développement social.

En l’espace de quatre mois, Mélusine Paris fait partie des meilleurs sites e-commerce de la plateforme Shopify.

Une collaboration a été nouée avec Birchbox. 215 000 consommateurs achètent chaque mois une box beauté remplie de miniatures de toutes marques. En avril dernier, Mélusine Paris a distribué son roll-on en pierre de jade dans toutes les box. Preuve de son succès, nous avons été très vite en rupture de stock.  Après les avoir testés chez elles, les abonnées ont pu acheter directement nos produits sur la boutique en ligne de Birchbox. Huit produits Mélusine Paris sont désormais référencés sur ce site dont le gommage merveilleux chanvre, la gelée lactée chanvre,  magic rollers, le rouge à lèvre et crème radieuse chanvre.

Quelle est l’organisation de votre start-up?

Le capital est détenu par ma famille et le groupe NRJ a une participation minoritaire. La société a l’agilité d’une start-up. Elle est capable de décider très rapidement. Elle a été créée à quatre, fait travailler de nombreuses collaboratrices dont ma fille et ses amies. Des filles pour coder. Notre start-up est très externalisée et a recours à plusieurs prestataires. Nos produits sont vendus exclusivement en ligne sur notre site.

La gestion de la chaîne logistique est totalement sous-traitée.

La production de maquillage est faite en Italie dans les mêmes usines référencées par les grands groupes mondiaux de cosmétiques.

Nos produits cosmétiques sont conditionnés et transportés à partir d’un entrepôt de la région parisienne. Ils sont gérés par le spécialiste de la logistique XPO Logistics et l’association ARES, dont la vocation principale est de favoriser l’insertion de personnes en grande exclusion.

Le service après-vente est internalisé pour avoir une conversation avec le consommateur autour de la marque, on répond nous-même quasi 24 heures sur 24. La relation client est au cœur de notre stratégie.

Quelle sont vos prochaines démarches ?

Notre engagement sociétal va au-delà de Mélusine Paris en accompagnant, à travers une fondation, les femmes victimes de la précarité et de la violence. Nous préparons le lancement de trois prochaines marques d’e-commerce et dans un autre secteur d’activité, je voudrais lancer un média viral avec l’aide de psychanalystes. Je crois que le mouvement est créateur des plus belles énergies.