Timing parfait ! À quelques jours du déconfinement de la France, Vincent European Digital Group.

Le lancement de la nouvelle plateforme European Digital Group est un  petit évènement dans le monde des start-up car l’ancien avocat d’affaires est connu pour avoir du « nez ». En 2011, il a créé avec Patrick Bunan et Stéphane Boukris, Ametix, un spécialiste de la transformation digitale, qui a connu une croissance fulgurante jusqu’à son rachat par le groupe La Poste.


European Digital Group
Vincent Klingbeil, co-fondateur de l’European Digital Group

Au-delà de son métier de base, Ametix s’est fait connaître pour sa communication particulièrement disruptive, notamment le lancement du plus gros hackathon d’Europe, le concours du meilleur développeur de France qui rassemblé jusqu’à 10 000 personnes.  Un « grand raout » qui a notamment eu les honneurs des anciennes ministres Axelle Lemaire, Nathalie Kosciusko-Morizet, mais aussi Alain Minc, Jacques Attali et bien d’autres.

Le sérial entrepreneur de 39 ans compte bien utiliser les mêmes recettes pour promouvoir son nouveau bébé, l’European Digital Group, qu’il a créé avec Edwina Bassil, une spécialiste des M&A (fusion acquisition), passée notamment par Cambon Partners et le Groupe Casino. « Il s’agit d’un véhicule hybride, entre un fonds de private equity et corporate. Il a pour objectif de repérer est d’investir dans les futures pépites du digital pour les aider à se développer et à devenir des champions mondiaux » explique Vincent Klingbail.

European Digital Group
Edwina Bassil, co-fondatrice de l’European Digital Group

Pour ce faire, les deux fondateurs se sont associés au fonds d’investissement Montefiore Investissements. « On cherche les « best in class » de chaque secteur de l’accélération et de la transformation digitale (cybersécurité, SEA, etc 😉 afin de créer des synergies. Des entreprises BtoB, en forte croissance. Notre objectif est de prendre entre 3 et 5 participations par an, en associant les créateurs », ajoute-t-il.

Le premier investissement a été effectué en fin d’année dernière. Il s’agit d’une prise de participation majoritaire dans le capital de Digilinx, la maison mère des BigBoss, ce concept d’événements BtoB créé en 2011 par Hervé Bloch. L’opération de 18 millions d’euros doit permettre à Digilinx de continuer à grandir pour devenir un leader européen de l’événementiel BtoB grâce à son concept innovant de mise en relation entre décideurs et prestataires.