Vous êtes chefs d’entreprise ? Le stress vous ronge de l’intérieur ? Comme la moitié des entrepreneurs interrogés pour cette étude. 

Pour 58 % des chefs d’entreprises sondés, le stress représente la principale raison de la détérioration de leur état de santé, selon l’enquête réalisée par l’institut Opinion Way pour la fondation MMA Entrepreneurs du futur, auprès de 1504 dirigeants de PME, hommes et femmes. Non seulement il ronge les entrepreneurs, mais en plus il augmente. Selon les chiffres de l’édition 2015, il progresse de 20 points. Pourtant, la plupart des personnes interrogées jugent leur état de santé bon, voire très bon (96 % exactement). Un état de santé qu’ils lient à leur forme physique (90 %), à un bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle (89 %), à leur moral (87 %) mais aussi à la santé de leur société (70 %). Mais il semblerait que le stress se manifeste par des douleurs chroniques : le dos pour 57 %, les articulations (48 %) et des migraines (27 %). Et ce n’est pas les médecins qui vont pouvoir les soigner, seuls 8 % ont été arrêtés lors des douze derniers mois, parce que 47 % estiment que cet arrêt aurait eu un impact sur leur activité.


Un mode de vie sain dans un corps sain

La clé ? Prendre soin de son corps. Ce n’est pas faute de le savoir puisque 86 % considèrent qu’une bonne santé (bonne alimentation, sommeil de qualité, activités physiques ou de réflexion) pourrait avoir une influence positive sur les performances de l’entreprise. La plupart estiment que, comme le refrain d’Henri Salvador, « le travail c’est la santé » (82 %). Or, 62 % manquent de temps pour pratiquer une activité physique plus soutenue. «Un entrepreneur en forme est plus performant, prévient Hervé Frapsauce, président de la Fondation MMA Entrepreneurs du futur. Prévenir le stress est possible grâce à un accompagnement concret, pratique, adapté au monde professionnel. » La pression se faisant de plus en plus forte, certains comprennent que des moments de relâche sont nécessaire : 40 % des entrepreneurs se plient à des exercices pour déconnecter.

Une activité solitaire et difficile


La cause de tout ce stress ? C’est le manque de trésorerie qui remporte la première place (pour 59%), puis la surcharge de travail (56%) et enfin l’incertitude sur l’avenir de leur activité (55 %). Les managers de PME semblent les plus impactés (66 %), suivis par les exploitants agricoles (63 %). Plutôt positif, un tiers d’entre eux ressentent parfois le besoin de se faire accompagner au quotidien pour mieux gérer le stress. C’est pourquoi de nombreuses associations de chefs d’entreprise ont vu le jour. « La prévention est au cœur des réflexions des entrepreneurs et de notre fondation. Un accompagnement pour la gestion du stress serait le bienvenu. Ce sont les mécanismes de prévention pour garder nos entrepreneurs en forme qui nous guident pour lancer nos prochains chantiers », conclut Hervé Frapsauce.