Devenir freelance est loin d’être une option choisie par défaut ou par hasard. En France, les dernières statistiques montrent que plus de 900 000 personnes se sont lancées dans le freelancing. Et s’ils ont choisi ce nouveau statut, c’est bien pour des motifs et raisons valides. Mais quelles sont leurs raisons ? Pourquoi est-ce si intéressant d’opter pour le statut d’indépendant ?

Le freelancing en chiffres

90 % des travailleurs indépendants le sont par choix et ne veulent plus redevenir salarié. Ils choisissent généralement des métiers de l’image, des métiers technologiques et des métiers du webmarketing & communication. Entre développeurs data scientistes, directeurs artistiques, photographes, traducteurs et rédacteurs web, les métiers du web en freelance intéressent davantage de personnes d’années en année. En dix ans, on constate une croissance exponentielle de 145 % du nombre de freelanceurs dans le monde.


31 % des travailleurs indépendants choisissent le freelancing pour gagner plus et réalisent des travaux sur plus de 40 h par semaine. 48 % des clients en freelance, soit près de la moitié sont des entreprises, start-ups et PME.

Le freelancing : des horaires de travail et organisation libre

Le freelancing se compose avant tout du mot « free » se traduisant en français par « liberté ». La liberté dans l’organisation des tâches et des horaires de travail est par ailleurs l’une des raisons qui poussent les salariés à devenir freelance. En effet, se lancer à son propre compte permet de jouir d’une meilleure flexibilité et de s’affranchir de la routine quotidienne métro-boulot-dodo de 9 à 18 h.

A long terme, travailler durant des heures fixes pour une entreprise peut devenir une véritable corvée frustrante. Aussi, on est contraint d’adapter sa vie personnelle à sa vie professionnelle. Or, avec les métiers en freelance, c’est tout le contraire. On est entièrement libre d’organiser son travail de façon à vivre une vie personnelle plus épanouie. Un travailleur indépendant peut par exemple jouir de toute la matinée et travailler le soir ou choisir 3 jours par semaine pour travailler et le reste pour se reposer et faire d’autres activités. Il peut également travailler même durant le week-end s’il souhaite mieux se consacrer à ses projets professionnels.

En tout cas, le freelancing offre une excellente liberté d’organisation avec des horaires de travail adaptés à son rythme.

Devenir freelance pour travailler de n’importe où

La liberté du travailleur indépendant ne se limite pas à l’organisation de son travail et ses horaires, il est également libre de choisir l’endroit où travailler. Que ce soit à la maison, dans un espace de coworking, en voiture, dans un avion, un restaurant ou même en vacances, il pourra toujours continuer de fournir des prestations de qualité à ses fidèles clients et collaborateurs.

Dans un premier temps, on pourra tester si l’on est fait pour être freelance ou non en optant pour le télétravail. Et une fois que vous vous sentez prêt, basculez en statut de digital nomade si vous le souhaitez. A priori, la plupart des métiers en freelance peuvent se faire n’importe où du moment que vous disposez d’un ordinateur portable et d’une connexion internet. Il est même possible de quitter une ville, une région ou un pays pour partir quelque part dans le monde et continuer quand même de faire son travail correctement.

Booster sa productivité et devenir son propre patron

Quel salarié n’a jamais rêvé de devenir son propre patron et ne plus jamais à avoir à faire à un supérieur qui lui dicte tout ce qu’il doit faire en détail ? Devenir freelance permet bien de l’être, un statut qui incite à un meilleur développement personnel afin de booster sa productivité.

Par ailleurs, un nombre considérable de travailleurs indépendants optent pour les métiers en freelance pour cette principale raison. En freelance, avoir un chef, anticiper des ordres, l’obligation de se justifier à chaque fois pour une absence ou une incompétence ne sont plus que de lointains souvenirs.

Néanmoins, devenir freelance c’est prendre toutes les responsabilités d’un autoentrepreneur et on est donc contraint de prendre les bonnes décisions si l’on veut réussir dans ses projets. Et dans le cas où l’on fait des erreurs, nous sommes les seuls à subir les conséquences. Mais au final, le freelancing permet une évolution de carrière considérable indépendamment d’une entreprise, entité ou organisation.

Cumuler plusieurs missions en freelance pour mieux gagner sa vie

Être un travailleur indépendant présente l’avantage d’une possibilité de cumuler plusieurs missions en freelance et mieux gagner sa vie. En effet, de nombreux métiers en freelance peuvent s’associer entre eux. Vous pouvez par exemple être en même temps un rédacteur, un traducteur et transcripteur audio ou un développeur et infographiste.

En fonction de ses compétences et désirs, le freelanceur est libre de se lancer dans une activité libérale spécifique et développer ses talents en vue d’une meilleure productivité. Dans un premier temps, on pourra gagner autour des 1 500 € par mois et atteindre la barre des 4 000 € au fil de son évolution, une rémunération bien alléchante et motivante.